Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Les inquiétudes du MOSANAT


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ - 1 Février 2008 modifié le 1 Février 2008 - 15:38

Face à cette situation de confusion assez grave, le MOSANAT lance un vibrant appel à tous les Tchadiens qui aspirent à la dignité, à la concorde nationale et à la démocratie à plus de sacrifice afin de se constituer autour d'une seule force unifiée.


MOSANAT (Mouvement de Salut National du Tchad)
COORDINATION GENERAL

COMMUNIQUE N°4

Depuis le début de la semaine, des éléments de la force de résistance ont investi quelques localités tchadiennes en vue de libérer le Tchad du régime clanique et corrompu de N’djaména.
Face à cette situation extrêmement grave, le Tchad entre dans une phase d’insécurité préoccupante et dangereuse pour l’unité nationale et annonce des signes d’éclatement d’une guerre civile.
Le régime de Idriss Déby, affaibli par ses contradictions internes et par son incapacité de faire la paix, tente de se maintenir au pouvoir en cultivant la haine et la division intercommunautaire.
Les factions politico-militaires dans les combats qui les opposent aux forces gouvernementales montent l’asseau sans mise en commun d’un projet de société.
Ø Le MOSANAT appelle toutes les forces à la retenue;
Ø Souhaite l'organisation d'un dialogue national sans exclusif qui intègrerait toutes les forces politico-militaires et la société civile.

Face à cette situation de confusion assez grave, le MOSANAT lance un vibrant appel à tous les Tchadiens qui aspirent à la dignité, à la concorde nationale et à la démocratie à plus de sacrifice afin de se constituer autour d'une seule force unifiée.

Demande à ses combattants et à tous ceux qui s’y reconnaissent de s’abstenir de toute implication, de quelque côté que ce soit, dans les combats qui opposent actuellement les forces gouvernementales à celles de certaines factions politico-militaires.

Le MOSANAT lance enfin un pressant appel à la communauté internationale de retirer toute confiance au régime de Deby et particulièrement à la France de cesser d’apporter son appui militaire.


Fait à Genève, le 31 janvier 2008.

HAROUN ZORRINO
Le Coordinateur Général


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements