Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Lettre ouverte à François Hollande d'un centrafricain de la diaspora


- 8 Avril 2014 modifié le 8 Avril 2014 - 18:28


Simon Koitoua.
Simon Koitoua.

Lettre Ouverte à Monsieur le Président de la République François Hollande

Objet : La Justice pour tous Excellence
 
Monsieur le Président,
 
Les Centrafricains vous demandent solennellement d’intenter une action en Justice contre le vrai responsable de débâcle du peuple Centrafricain Michel Djotodia qui jouit d’une parfaite liberté au Benin et cela au nom du droit international.
 
Monsieur le président de la République, notre pays traverse une profonde crise, une crise sécuritaire, économique et humanitaire avec un chômage record et une crise politique perpétré par les hommes politiques assoiffés de pouvoir.
 
Nous sommes des Centrafricains soucieux de la crise qui perdure encore, nous souhaitons qu’il est urgent d’organiser le plutôt possible un dialogue inter-Centrafricain afin de débattre des problèmes qui minent notre cher et beau pays la Centrafrique. De toutes nos forces, nous n’aspirons qu’à être tranquilles, la paix, la cohésion nationale.
 
Il y a là Monsieur le Président une dangereuse incohérence nous demandons le lancement d’une procédure judiciaire à l’ encontre de Michel Djotodia résident actuellement au Benin au nom du droit international et du respect de la mémoire des innocents morts sous les balles de la seleka et des troupes Tchadiennes depuis le 10/12/12 jusqu’à nos jours.
 
Si le citoyen Centrafricain réclame les mêmes droits que le citoyen Français, les mêmes droits au respect de sa vie humaines seul DIEU a le droit d’y retirer. Le simple citoyen Centrafricain que nous sommes aspire que la justice soit pour tous que ceux qui ont commis des crimes relevant de la COUR PENALE INTERNATIONALE soit arrêtés afin d’apaiser les cœurs meurtris.
 
Merci de vouloir bien nous 'expliquer Monsieur le Président nous trouvons cela un peu ambiguë le fait de laisser librement Djotodia circule librement hors il est responsable des atrocités ,des crimes odieux commis en Centrafrique plusieurs charniers ont été découverts à Bangui les enquêtes n’avancent même pas . Le socle de la démocratie c’est la guerre contre l’impunité.
 
Aider efficacement les jeunes Centrafricains les plus en difficulté, former les enseignants , combattre les inégalités sociales , ouvrir un avenir positif pour tous les jeunes, rien de plus difficile, rien de plus compliqué sans doute, mais rien de plus indispensable pour les jeunes Centrafricains qui veulent apporter leurs savoirs -faire dans la gestion des choses publiques , pour nous, pour l’avenir du pays.
 
Le peuple Centrafricain se réjouit et vous remercie de votre engagement personnel aux cotes du peuple Centrafricain et grâce à vous l’opération SANGARIS a permis de sauver des vies humaines en Centrafrique .
 
Nous tenons à rendre un hommage particulier et mérité au peuple Français, au gouvernement Français et à vous-même d’avoir aider et de continuer à soutenir le peuple Centrafricain par tous les moyens pour que la paix gage, socle de développement revienne en République Centrafricaine.
 
Je vous prie d'agréer Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.
 
Fait à Agadir le 07/04/2014
 
SIMON KOITOUA
TEL 00212617520653
skoitoua@gmail.com


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements