Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Liberté d'expression menacée : Appel d'alarme du comité de soutien d'Ayoub Massoudi


Alwihda Info | Par Adil Abou - 30 Décembre 2012 modifié le 30 Décembre 2012 - 05:21


Interdit de voyage depuis le 15 août 2012, presque cinq mois se sont écoulés depuis que Ayoub Massoudi, ex-conseiller chargé de l'information du président Tunisien Moncef Marzouki, n’a pas pu voir ses deux enfants Meymoun ( 2 ans), Cheima (5 ans) et sa femme Zohra tous résidants en France.

En effet, Ayoub Massoudi a été accusé d’atteinte au moral de l’armée et diffusion de fausses nouvelles à travers les médias » suite à sa démission de son poste de conseiller et sa dénonciation de la manière avec laquelle s'est déroulée l’extradition de Baghdadi Mahmoudi, l’ex premier ministre libyen de Kaddafi, Une affaire qui a été fortement condamnée par la majorité des citoyens tunisiens ainsi que par l'opinion publique nationale et internationale.

Une plainte a été déposée contre lui par le général Rachid Ammar et le ministre de la défense Abdelkrim Zbidi. Après plusieurs audiences, le tribunal militaire de première instance a condamné, le 21 septembre 2012, l'ancien conseiller à la présidence de la République Ayoub Massoudi à quatre mois de prison avec sursis et un dinar tunisien symbolique d'amende. Il a par ailleurs ordonné la levée de l’interdiction de voyage concernant Ayoub Massoudi. Toutefois, l'interdiction de voyage est toujours en vigueur et l'administration judiciaire refuse d'appliquer le jugement.
Le comité de défense a décidé de faire appel du verdict et Ayoub Massoudi a déjà comparu deux fois devant la cours d’appel militaire. Une prochaine audience a été fixée pour le 4 Janvier 2013.

Nous, membres du comité de soutien, avons assisté à toutes les audiences et avons observé un changement de ton dans le traitement du dossier et dans le discours du juge qui marque un manque de neutralité et d'impartialité dans l'instruction du dossier.

Nous craignons et appréhendons l’aggravation de la situation et un éventuel changement du jugement de sursis en prison ferme.

Le comité de soutien d'Ayoub Massoudi lance un appel d'alarme sur l'aggravation de cette situation qui s'apparente à un acharnement et une instrumentalisation de la justice militaire pour punir un homme qui a osé critiquer et dévoiler les dessous d'une affaire qu'il a qualifié de "trahison d'état".

Cette affaire touche à un droit fondamental et un acquis précieux de la révolution tunisienne, celui de la liberté d'expression
..


Pour le contact:
Ayoub Massoudi : 00216.21.454.852
Naziha Rjiba (Om Zied) : 00216.20.260.345
 

"Le COMITE de SOUTIEN de AYOUB MASSOUDI"



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements