Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Libye : La libération de Seif Al Islam peut-elle rassurer le Tchad ?


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Juin 2017 modifié le 25 Juin 2017 - 15:12

A en croire le chef de l'Etat tchadien, "Seif Al Islam ne peut pas être une solution unique pour la Libye, la Libye c'est un pays assez difficile, compliqué, un pays d'ethnies, de communautés, de petits groupes, chacun à son mot à dire".


Pour Idriss Déby, "Seif Al Islam ne peut pas être une solution unique pour la Libye"

Le chef de l'Etat tchadien n'a pas fait l'impasse sur la question de la menace libyenne et du terrorisme pesant sur le continent africain, au cours d'un entretien avec un trio de médias occidentaux, diffusé ce dimanche. "Au niveau africain, les gens ne sont pas préparés à vivre ce genre de situation. C'est une menace nouvelle, ça date de 2011/2012, après le désordre qui est arrivé en Libye", a souligné Idriss Déby.

"La Libye constitue une menace. Les soutiens de Boko Haram, ce sont les structures de terroristes qui vivent en Libye et qui ont la possibilité d'avoir l'argent du pétrole, de la drogue, en vendant des êtres humains. Cet argent sert à grossir les rangs de Boko Haram, d'AQMI, sert à former les explosifs, à armer, ça sert à tout, c'est une menace réelle qui existe et qui est là", a expliqué le Président tchadien;
"L'occident a créé cette situation"

Déby explique ne pas avoir "du tout un choix et un agenda sur la Libye""Je savais très bien ce que ça allait devenir la Libye sans Kadhafi en son temps. J'étais un des rares chef d'Etat qui avait protesté, et dit que les conséquences vont être assez dramatiques. Je ne suis pas du tout surpris de ce que nous vivons aujourd'hui", selon lui.

"C'est une situation que nous avons nous même créés. C'est une totale responsabilité du manque de vision de l'occident qui a créé cette situation, venant d'un manque d'objectif clair", a-t-il estimé.
"La Libye c'est un pays assez difficile"

Le fils de Kadhafi, Seif Al Islam peut-il jouer un rôle dans la réconciliation en Libye ? A en croire le chef de l'Etat tchadien, "Seif Al Islam ne peut pas être une solution unique pour la Libye, la Libye c'est un pays assez difficile, compliqué, un pays d'ethnies, de communautés, de petits groupes, chacun à son mot à dire. Il faudra tenir compte d'un pays qui a sa propre histoire, on n'a pas tenu compte de tout cela".

Pour lui, "Kadhafi n'a pas géré des institutions, il a géré des chefs de tribus, chaque chef de tribu avait son budget à la fin de l'année."

Par ailleurs, Déby estime qu'une éventuelle partition de la Libye serait une très mauvaise idée. "Certains parlent aussi même de la division de la Libye en 2-3 Etats. C'est une aventure, ça ne se réglera pas comme ça. Le pétrole ne se trouve pas partout et ceux qui n'ont pas de pétrole n'accepterons pas comme ça", analyse-t-il.