Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Liste des bourreaux des centrafricains et gros clients de la CPI


Alwihda Info | Par François NGON-BASSA - 22 Décembre 2013 modifié le 22 Décembre 2013 - 20:57


Par François NGON-BASSA (Auteur libre) ngonbassa@hotmail.fr

Centrafrique. L'un des rares musulmans à avoir évité le lynchage grâce à l'intervention de l'armée française. Crédit photo : Sources
Centrafrique. L'un des rares musulmans à avoir évité le lynchage grâce à l'intervention de l'armée française. Crédit photo : Sources
La communauté internationale sait maintenant que la violence en cours en République Centrafricaine est alimentée par un certain nombre de personnes clairement identifiées. La Cour Pénale Internationale doit les arrêter très rapidement. Il s’agit de :
  1. François Bozizé et tous ses enfants, créateurs du FROCCA et des ANTIBALAKA qui égorgent et massacrent des centrafricains à coups de machettes et couteux, alors que lui et ses enfants sont à l’abri.
  2. Lévy Yakité (Coordonnateur en chef des Antibalaka)
  3. Tous les éléments Anti-Balaka à Bangui et dans le pays qui massacrent des populations
  4. Joachim Kokaté (Coordonnateur adjoint des Antibalaka)
  5. Lin Banoukepa (Coordonnateur du FROCCA, et membre des Antibalaka)
  6. Eugène Ngïkoïsset alias « le boucher de Paoua »
  7. Olivier Koudémon alias « Gbangouma »
  8. Pascal Koyagbélé, créateur du Mouvement Kité, grand allié criminel du FROCCA et ANTIBALAKA.

COCORA, COAC, KITE, FROCCA, ANTIBALAKA sont tous responsables des massacres en cours en République Centrafricaine. Il faut les combattre sans ménagement.

Vous les Antibalaka, ouvrez un peu vos yeux ! Vous êtes instrumentalisés pour massacrer vos frères et sœurs, alors que Bozizé, ses enfants, Yakité, Kokaté, Banoukepa et autres ont pris la peine de se mettre à couvert, pour éviter d’être arrêtés. Quand vous serez à la CPI, vous comprendrez mieux quel genre d’individus sont ces criminels et assoiffés malades. ANTIBALAKA, assez joué, vous êtes des clients de la CPI ! ! ! Bozizé ne reviendra jamais au pouvoir, arrêtez de rêver et de tuer des Centrafricains pour rien.

Il faut mener durement la guerre aux Antibalaka et rechercher activement le groupe d’individus cités ci-haut. La France, la MISCA et la Cour Pénale Internationale doivent agir très vite avant qu’il ne soit trop tard : arrêter vite et inculper tous ces criminels devant la justice nationale et internationale. Malgré le nombre des victimes, Bozizé continue de bouger librement dans le monde, pour acheter les armes et les acheminer à Bangui aux Antibalaka pour tuer et massacrer, et entretenir le chaos.

Bozizé et les Antibalaka sont responsables des assassinats et meurtres des Centrafricains. Tant que Bozizé, ces individus et les Antibalaka ne seront pas neutralisés, la violence continuera, l’opération Sangaris et la présence de la MISCA ne serviront à rien.

La réussite de l’opération Sangaris et de la MISCA passe par la recherche et l’arrestation de Bozizé, ses enfants et tous les criminels. La Représentante des Etats Unis l’a bien compris en déclarant publiquement que les auteurs des crimes en Centrafrique doivent payer. Chaque Centrafricain doit collaborer pour arrêter vite Bozizé et tous les ennemis de la RCA. Les Centrafricains ne doivent pas continuer à vivre dans ce malheur juste parce qu’un individu, François Bozizé veut absolument revenir au pouvoir. Plus d’Antibalaka dans le pays, il faut les arrêter, les dénoncer avec leurs caches d’armes !

François NGON-BASSA


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements