Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Madagascar : "Andry Rajoelina est un DICTATEUR en puissance" Raymond Tsiranana


Alwihda Info | Par tsiranana@live.fr - 17 Mars 2009 modifié le 18 Mars 2009 - 12:59

Malgache non politisé mais aimant son pays, je lance un appel à tous les mouvements démocratiques d'Afrique pour qu'ils publient des communiqués condamnant la prise du pouvoir par la force organisée par Andry Nirina Rajoelina.


Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Photo non daté.
Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Photo non daté.
Malgache non politisé mais aimant son pays, je lance un appel à tous les mouvements démocratiques d'Afrique pour qu'ils publient des communiqués condamnant la prise du pouvoir par la force organisée par Andry Nirina Rajoelina.

Marc Ravalomanana n'a pas été un bon président, même un mauvais président. Le peuple est resté dans la misère, il a vendu des terres agricoles aux entreprises et états étrangers, Ravalomanana a fait fermé la chaine de télévision Viva TV d'Andry Rajoelina et il a fait tirer sur la population civile.

Mais il a été élu démocratiquement en 2001 et en 2006, on ne peut pas contesté ces votes démocratiques.

Andry Rajoelina est un DICTATEUR en puissance. S'étant enrichi, il a décidé de se lancer dans la politique seulement en décembre 2007 en devenant maire d'Antananarivo. Depuis il a tout fait pour faire reculer la démocratie.

Il a déclencher des manifestations dans le seul but de prendre le pouvoir. Il n'a pas organisé ces manifestations pour qu'il y ai plus de démocratie ou de meilleures conditions sociales pour le peuple. Depuis le premier jour son SEUL objectif était la prise du pouvoir.

Ces manifestations n'ont jamais rassemblé plus de vingt milles personnes sur une population de dix-neuf millions de Malgaches. Des rumeurs affirment que Rajoelina aurait payé des militaires pour tirer sur sur la foule. Des manifestants auraient aussi été payés.

Aujourd'hui il s'autoproclame Président, dit commander l'armée et ordonne l'arrestation du président Ravalomanana. Mais cet homme n'a pas plus de légitimité qu'au autre Malgache. Il fait un coup d'état pire que ceux récemment organisés en Mauritanie, Guinée et Guinée Bissau.

Si il était démocrate, il aurait contesté le pouvoir et attendu les prochaines élections en préparant un programme pour redressé le pays. Mais il n'a qu'un seul but, PRENDRE LE POUVOIR.

Les chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police, et le président de l'Assemblée Nationales, sont des opportunistes et renoncent eux aussi à la démocratie pour avoir de l'argent et du pouvoir si Andry Rajoelina réussit son coup d'état.

Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana sont des Merinas. Pourquoi cette minorité gouverne et détruit notre pays. Seul un Merina a le droit de gouverner Madagascar? Ce petit peuple domine l'ile depuis l'époque de leur sanglant royaume au 19ème siècle. Il nous faut donc des élections immédiatement pour que le peuple puisse choisir son dirigeant et ne soit pas obligé de choisir entre les deux Mérinas Rajoelina et Ravalomanana. Les Merinas ont droit d'acceder au pouvoir, mais ne doivent pas le confisquer.

Nous voulons la démocratie et sommes choqué que RFI, la voix du gouvernement français, soit si sympathique avec Andry Rajoelina. La France a choisit de soutenir ce jeune prétentieux, peut-être parce qu'il a déjà fait des promesses que les ressources du pays seraient exploitées par des entreprises françaises et le néocolonialisme de la françafrique serait favorisé.

Il est légitime que les militaires et le peuple prennent les armes et combattent un dictateur. Mais Rajoelina n'a aucune légitimité pour prendre le pouvoir et même si Marc Ravalomanana est un mauvais président il a été élu démocratiquement.

J'appelle donc tous les mouvements démocratiques d'Afrique, qu'ils soient syndicaux, de la société civile, politiques ou politico-militaires, à publier un communiqué appellant au respect de la démocratie à Madagascar et condamnant le coup de force des militaires.

Raymond Tsiranana
tsiranana@live.fr



1.Posté par njaka le 07/06/2009 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

une réflexion par rapport aux affirmations de M. Raymond Tsiranana:

De fait, l'Histoire de Madagascar s'est faite autour de conflits inter ethnies, à une époque de son cours, et il est vrai qu'entre autres, les Merina ont entrepris un acte d'unification de l'île. C'est même ainsi que nous sommes arrivés à ce stade où Madagascar est un pays et non un ensemble d'Etats contigüs. Et il en est ainsi, les communautés comprenant plusieurs ethnies ont su s'accommoder de cette situation. Il est regrettable que M. Tsiranana Raymond, en partant de remarques pertinentes sur la personne de Andry Rajoelina et de ses méfaits, en arrive à faire un affront sur l'unité du peuple malgache, en clamant que l'ethnie Merina veuille "confisquer" le pouvoir. Et que dire des décennies pendant lesquelles des personnalités appartenant aux ethnies autres que Merina ont été mis au pouvoir par le peuple, toutes ethnies confondues (notamment les Merina, tient, encore eux...)?

Etrangement, la manière d'annoncer les opinions de M. Raymond Tsiranana ressemble fort à une méthode "démocratique" mais discriminatoire, voulant discréditer une ethnie particulière faisant - qu'on le veuille ou non - partie intégrante de la nation malgache, tout comme le fait que telle ou tele autre ethnie en fait aussi bien partie.

De tous temps, le souhait par un dirigeant de se maintenir au pouvoir s'est accompagné de l'usage estimé "légitime" et "légal" de la force par celui-ci, ce que récrient aussitôt ceux qui veulent sa destitution. Et le président Tsiranana (homonyme ou parent de M. Raymond Tsiranana?) en fait partie. Les malgaches se souviendront à jamais du "tchak-tchak zato, arivo" qui se traduit par "tchak-tchak (bruit du machette qui s'abat sur sa victime), cents, mille..." que Tsiranana aurait bien voulu appliquer pour éviter d'abdiquer en 1972...

CQFD, nul besoin d'insinuer en l'incriminant une appartenance ethnique pour expliquer telle démarche. Cela a toujours été - avant l'avènement de la démocratie - la méthode privilégiée par tout conquérant, accompagné d'une coalition (ou annexion, selon le cas) par alliance, dans une démarche pacifique...

Donc, récrier la procédure abjecte du dictateur Andry Rajoelina, oui, mais y adjoindre un souffle de discrimination ethnique, non!

Un citoyen malagasy exaspéré de constater qu'au troisième millénaire, il y ait toujours des personnes empreintes à outrance d'animosité contre une ethnie autre que la leurs.

2.Posté par AdyGasy-SystemD le 26/07/2009 15:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a lire aussi sur zinfos974 du 07.07.09:"Nouvelle mediation internationale apres les assises regionales malgaches"

3.Posté par Zaza Gasy le 20/08/2009 20:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Na Merina na tsy Merina (aleo tsy asiana resaka fa tantara efa lany andro ny fanavakavahana foko) fa ireo ao amin' ny Foloalindahy aloha dia anisan' ny tena nandentika lalina an' ity Gasikara ity. Tsy anjarany ny mandray firehana politika, nefa nataony izany ary vitany hatramin' ny nanampy an-dRajoelina nanongam-panjakana. Tsy miraharaha ny mpiray tanindrazana izay tokony harovany fa mijery ny tombontsoany samirery. Mihevitra izy fa hahavita azy sy ny taranany izay volabe raofiny mandritra io tetezamita io. Tsy fantany fa mety ho avy aminy ny tsy ampoiziny, ohatra hoe may trano; dia hitovy amin' ny olona amin' izay ny zanany ka hahita ny ngidin' ny firaisany amin' ny ratsy.

Izany mety hisy mety tsy hisy fa tokony mba ho nakana lesona kosa ireo tantara efa nisy teto fa tsy mitondra voka-tsoa ho an' ny mpiray tanindrazana ny zavatra toy ireny.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements