Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Madagascar: Lancement officiel du projet « lalan-kely » dans la Capitale et les Communes périphériques


Alwihda Info | Par - 23 Novembre 2012 modifié le 23 Novembre 2012 - 10:42

Avant la visite des Fokontany concernés par ce projet, une cérémonie officielle s’est tenue à la Vice – Primature en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire à Anosy et a vu la présence de diverses autorités :



N° 182- P.T/SGP/COM.
COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, a procédé ce Jeudi 22 Novembre 2012 dans la matinée au lancement officiel du projet dénommé « lalan-kely », projet faisant partie du « programme grand Antananarivo ». Le projet « lalan-kely » est focalisé sur le désenclavement et l’assainissement des Fokontany défavorisés. Ledit projet est mené par la Vice – Primature en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire, et financé sous forme de subvention octroyée par la France à travers l’Agence Française du Développement (AFD) à hauteur de 9 Millions d’Euros. Ce projet a officiellement débuté ce mois de Novembre 2012 et portera sur la construction ou la réhabilitation d’infrastructures de base dans 41 Fokontany des 6 Arrondissements d’Antananarivo et 37 Fokontany des 15 Communes périphériques et touche plus de  660 000 populations concernées. En tout, 78 Fokontany prioritaires, c’est – à – dire les Fokontany confrontés à des problèmes d’accessibilité aux services publics de base, bénéficieront de la première phase du projet. Les travaux de construction porteront sur des ruelles, des voies carrossables, des bornes fontaines, des installations sanitaires, des lavoirs publics, des bacs à ordures.
Avant la visite des Fokontany concernés par ce projet, une cérémonie officielle s’est tenue à la Vice – Primature en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire à Anosy et a vu la présence de diverses autorités : le Président de la Transition, le Vice – Premier Ministre en charge du Développement, le Ministre de la Communication, le Ministre de la Santé publique, le Ministre de la Décentralisation, le Directeur de l’AFD pour Madagascar, le Représentant de l’Ambassade de France à Madagascar, ainsi que des membres du Cst et du Ct.
Dans son discours, le Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine d’Antananarivo a mis en exergue l’impact direct de ce projet sur la vie quotidienne des populations défavorisées : « presque 80% de la population tananarivienne traverse chaque jour des ruelles et des couloirs. Ce projet permet une revalorisation de la population de la Capitale. Nous tenons vivement à remercier le Président de la Transition d’avoir ressenti les souffrances de la population au quotidien ».
Par ailleurs, le Directeur de l’AFD pour Madagascar a souligné les impacts directs de ce projet sur la vie de la population défavorisée : « c’est une grande fierté et une grande joie pour moi de participer à cette manifestation parce que cela témoigne de l’excellence des relations entre l’AFD au sein de la coopération française et la République de Madagascar. Ce projet concrétise un partenaire exemplaire entre les acteurs impliqués dans le développement dans la Capitale et en l’occurrence les partenaires du développement. Les impacts de ce projet concernent en particulier l’amélioration de la mobilité urbaine  et la réduction de l’insécurité en ciblant certaines zones d’habitation peu accessibles pendant les saisons de pluies et non éclairées. Ce projet rallie une composante de travaux, en particulier la construction et la réhabilitation de 122km de ruelles équipées, des travaux d’assainissement et de drainage, d’évacuation des eaux usées et pluviales, de construction d’équipements communautaires essentiels, de l’amélioration d’éclairages publics dans certains quartiers ». « Je vois dans ce lancement un signe favorable pour la suite de nos relations partenariales. En effet, ce lancement de projet n’est qu’une étape dans un long partenariat  entre l’AFD et les villes de Madagascar », a – t – il indiqué.
Le Vice – Premier Ministre chargé du Développement et de l’Aménagement du Territoire a, quant à lui, souligné que : « la réalisation de ce projet grâce à un travail de groupes, une collaboration franche et surtout grâce à la détermination reine du progrès, nous promet à tous et à la nation entière, que les intentions justes et les décisions droites deviennent source de vie pour tout le monde qui emprunte la ruelle avant de rejoindre la route ».
Dans son allocution, le Président de la Transition a d’emblée expliqué que ce projet est d’une grande importance d’autant plus que les impacts sont directement palpables et touchent directement la population. « Nous bâtissons, construisons et améliorons pour les générations futures.  Nous tenons à cœur ce projet ». « Ce financement de l’AFD est une sorte de subvention et non pas un prêt à rembourser », a – t – il souligné. « Les particularités d’Antananarivo résident en ses collines et ruelles, d’où l’importance de ce projet « lalan-kely ». Aujourd’hui, ma présence en ces lieux implique que nous avons le devoir de sauvegarder la beauté de cette ville et surtout pour son développement. En effet, la réhabilitation des ruelles va améliorer l’accès et la mobilité des citadins dans les quartiers populaires et surtout les divers aménagements touchant l’hygiène, l’assainissement, l’approvisionnement en eau potable ainsi que la construction d’infrastructures sanitaires n’auront que des impacts positifs au quotidien des tananariviens ». Dans la foulée, le Président RAJOELINA a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance au Gouvernement français qui, à travers l’AFD, a octroyé  cette subvention de 9 millions d’euros qui va améliorer le bien – être et le développement humain des tananariviens. « Ce soutien de l’AFD à la population tananarivienne témoigne de la solidarité réelle existante entre nos deux Nations », a – t – il conclu.  
Juste après cette cérémonie, la délégation conduite par le Président RAJOELINA a visité 5 Fokontany à savoir : Andranomalina, Ampasika, Tsaramasay, Ampandrana – Besarety, Mandrosoa – Ilafy. Comme dans les autres Fokontany bénéficiaires de ce projet, les travaux porteront essentiellement sur la construction et la réhabilitation d’infrastructures de mobilité et infrastructures sanitaires (bornes fontaines, blocs sanitaires, lavoirs publics, bacs à ordures, etc.).
Cette descente dans les bas quartiers fut une occasion pour le Président de la Transition d’avoir un contact direct avec la population, venue massivement l’accueillir et l’accompagner tout au long des visites, qui n’a pas hésité à exprimer ses aspirations pour le développement de ses quartiers. Ces aspirations touchent essentiellement sur la vente du « vary mora », la construction d’infrastructures sanitaires, surtout des latrines, la construction de terrains mixtes, l’installation d’éclairages publics, la résolution des problèmes liés à l’insécurité.
« Nous ressentons vos souffrances. Nous sommes venus ici pour vous exprimer notre amour. Nous sommes liés par un lien d’amitié. Les amis sont faits pour se soutenir mutuellement pendant les moments difficiles. Un vrai ami reste toujours au chevet de son camarade. Ainsi, nous devrons nous donner les mains pour le développement du pays », a – t – il martelé pendant toutes les visites.  
A Ampandrana – Besarety, le Président RAJOELINA a ressenti une forte nostalgie de son enfance et de sa jeunesse. Il a fait un bref rappel de sa vie antérieure dans ce quartier tout en indiquant : « en tant que frère et enfant de ce quartier, je suis venu ici également en tant qu’ami et non pas en tant que Président de la Transition. Mon passage dans ce quartier me rappelle mon enfance et ma jeunesse ». Il a également promis la construction d’un centre de santé avec des soins gratuits  pour la population de ce Fokontany d’Ampandrana – Besarety.
Par ailleurs, à Mandrosoa – Ankadikely, certains représentants de la population ont saisi la présence du Numéro Un de la Transition pour exprimer directement les aspirations populaires : dotation de tables bancs pour le collège nouvellement construit, la construction de terrain mixte, la construction d’une salle de musculation, la construction d’un terrain et la remise d’équipements pour les amateurs du ballon ovale de la Commune d’Ankadikely. Des demandes qui ont tout de suite reçues un avis favorable de la part du Président RAJOELINA.
Dans la foulée, le Président de la Transition a accepté de répondre aux questions des journalistes :
« Tous les responsables et dirigeants sont incités à mener des œuvres de ce genre pour le bien – être de la population. Le projet de ce genre est d’une importance capitale d’autant plus que diverses entités dont la Commune Urbaine d’Antananarivo, la Vice – Primature en charge du Développement et la Présidence de la Transition se réunissent pour prouver qu’ils travaillent sur un projet touchant directement le quotidien de la population pour laisser un héritage solide aux générations futures ».
  • Préparation des élections
« Actuellement, nous nous trouvons dans la préparation des élections. Toutes les forces vives devront s’y atteler. Apparemment, on constate une forte inscription de la population sur la liste électorale. Ainsi, les politiciens devront se concentrer sur la préparation des élections au lieu de chercher des moyens pour les empêcher.  Nous devrons unir nos forces pour que ces élections aient lieu ».
 
  • Inauguration des réalisations de la Transition
« Pendant son mandat, un dirigeant devrait montrer à la population ses réalisations. Concernant le temple du rugby par exemple, nous ne pouvons pas le cacher. Contrairement, nous allons l’inaugurer d’une manière solennelle. Tout comme le complexe socio – culturel d’Antsojombe (une grande fierté pour Madagascar parce que ce sera un grand premier en son genre dans l’Océan Indien), et les centres hospitaliers, d’ailleurs. Il ne s’agit pas du tout d’une concurrence mais de projets destinés à la population. Nous avons pu construire 9 nouveaux centres hospitaliers en un an et demi »
  • Neutralité de l’administration :
« En ce qui concerne l’administration, les dirigeants doivent toujours prôner la neutralité. Lors des élections, les dirigeants ne peuvent pas obliger les structures administratives à soutenir tel ou tel candidat. Toutefois, les œuvres touchant directement la population devront être entreprises par tout un chacun ».
  • Critique sur la transparence des projets présidentiels
« Même pendant les moments difficiles, nous avons pu mener des projets et construire de nouvelles infrastructures. Nous osons même dire que les projets présidentiels sont bel et bien transparents. Nous pouvons même dévoiler le coût et les sources de financements de ces projets, si besoin est ».
  • Réunion FFKM
« Nous avons procédé à la signature de la feuille de route afin d’avancer vers les élections.  Au début de la Transition, la mise en place d’un Gouvernement d’Union nationale a été maintes fois évoquée, chose déjà faite aujourd’hui. Le processus électoral est actuellement transparent : la mise en place de la Cenit, le bulletin unique. La feuille de route est le premier accord politique mais cela n’empêche pas les acteurs politiques à apporter leurs suggestions ou à mener leurs réunions ».
 
Antananarivo, le 22 Novembre 2012
 
Le Chargé de la Communication
à la Présidence de la Transition


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements