Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Mali: Conclusions de la Conférence de Donateurs


Alwihda Info | Par - 29 Janvier 2013 modifié le 29 Janvier 2013 - 22:06

Les participants attendent avec intérêt la troisième réunion du Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali, qui se tiendra à Bruxelles, le 5 février 2013.


1. Lors de sa réunion tenue le 13 novembre 2012, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) a demandé à la Présidente de la Commission, en étroite concertation avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union européenne (UE) et les Nations unies, de contribuer activement à la mobilisation d'un soutien adéquat au profit des Forces de défense et de sécurité du Mali (FDSM), notamment à travers l'organisation rapide d'une conférence de donateurs. Le CPS a réitéré son appel à la communauté internationale, y compris les organisations régionales et internationales, pour qu’elle apporte le soutien nécessaire aux FDSM, conformément aux dispositions pertinentes de la résolution 2085 (2012), et a exhorté le Conseil de sécurité à mettre en place un Fonds d'affectation spécial à cet effet.

2. Dans sa résolution 2085 (2012), adoptée le 20 décembre 2012, le Conseil de sécurité a prié le Secrétaire général de créer un Fonds d'affectation spécial à travers lequel les États membres peuvent verser des contributions financières à usage spécifié ou non en faveur de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA), et / ou contribuer à la formation et à l'équipement des FDSM. Le Conseil de sécurité a également prié le Secrétaire général, en coordination avec l'UA et la CEDEAO, d'apporter son appui à la tenue, dès que possible, d'une conférence de donateurs pour solliciter des contributions à ce Fonds d'affectation spécial, et a appelé les États membres à y contribuer généreusement et rapidement.

3. C'est dans ce contexte que l'UA, en étroite concertation avec la CEDEAO, a convoqué à Addis Abéba, le 29 janvier 2013, la conférence de donateurs en faveur de la MISMA et des FDSM. La conférence a été présidée par le Premier ministre Hailemariam Desalegn de l’Ethiopie, Président en exercice de l’Union. La cérémonie d'ouverture a été notamment marquée par les allocutions du Président de l'Union, de la Présidente de la Commission de l'UA, Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, et du Président en exercice de la CEDEAO, le Président Alassane Dramane Ouattara de Côte d’Ivoire.

4. Les Présidents du Bénin, du Ghana, du Nigeria et du Sénégal, ainsi que plusieurs Ministres et autres hauts représentants d’États membres de l'UA ont assisté à la conférence. Les pays et institutions partenaires étaient également représentés, y compris par des Ministres et autres hauts responsables.

5. La conférence a été l'occasion pour la communauté internationale de renouveler son soutien constant au Mali et sa volonté de contribuer à la résolution rapide de la crise que connaît ce pays. À cet égard, les participants à la conférence ont pris des engagements, financiers comme en nature, en appui à la MISMA et aux FDSM, ainsi que pour l'assistance humanitaire. Les annonces s'élèvent à 455 millions de dollars américains. Des contributions en termes de formation, d'équipement et autres formes d'assistance, telles que l’armement et les munitions, pour les FDSM, ont également été annoncées. En outre, un engagement important consistant à fournir le carburant nécessaire aux forces africaines déployées au Mali a été pris. Toutes ces contributions devront être quantifiées.

6. Les participants sont convenus de continuer à travailler ensemble afin de mobiliser des ressources supplémentaires pour la MISMA et les FDSM, ainsi que pour l'aide humanitaire. Ils attendent avec intérêt de recevoir des informations à jour sur les besoins de la MISMA, à la lumière des ajustements prévus, à la hausse, de l'effectif de la Mission, conformément au communiqué du CPS du 25 janvier 2013.

7. Les participants ont salué la mobilisation internationale croissante pour le Mali, et ont lancé un appel en faveur de la poursuite et de l’intensification du soutien à ce pays, ainsi qu’en faveur d’efforts concertés pour relever les défis multiformes auxquels la région du Sahel est confrontée.

8. Les participants se sont félicités des progrès réalisés au Mali vers l’émergence d'un consensus national sur la voie à suivre, en particulier l'adoption par le Conseil des ministres de la Feuille de route de la Transition, et attendent avec intérêt son approbation rapide par l'Assemblée nationale. Ils ont encouragé les parties prenantes maliennes à poursuivre et à intensifier leurs efforts.

9. Les participants attendent avec intérêt la troisième réunion du Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali, qui se tiendra à Bruxelles, le 5 février 2013.

10. Les participants ont exhorté toutes les parties concernées à concrétiser d'urgence leurs annonces, et ont encouragé la Commission de l'UA, en collaboration avec celle de la CEDEAO et le Secrétariat des Nations unies, à assurer activement le suivi des engagements pris.




EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements