Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Mali/Un an de Présidence IBK : Une année de normalisation et de stabilisation


Alwihda Info | Par Mali - 17 Septembre 2014 modifié le 17 Septembre 2014 - 11:11


un_an2.pdf Télécharger la plaquette complète  (2.07 Mo)

Il y a un peu plus d'un an, le Mali était secoué par une crise multidimensionnelle, héritée de la guerre, du putsch
et d’une longue pratique de mal-gouver- nance. Le Mali était un pays isolé par des sanctions internationales, avec un es- pace politique régenté par une junte en- vahissante, un tissu social lardé par des années de crise, et une corruption géné- ralisée à tous les niveaux. Et ce n’est pas tout : l’indiscipline et le découragement avaient gangrené les forces de défense et de sécurité. L’absentéisme et la déso- béissance des subordonnés avaient, eux aussi, fini de paralyser l’Administration.
 
Une situation catastrophique pour une Nation dépositaire d’une civilisation glo- rieuse, dont l’épaisseur historique est magnifiée à travers le monde ! Épilogue tragique certes, mais logique eu égard à la longue succession des comporte- ments irresponsables d’une élite qui aura trahi et son héritage culturel et les idéaux fondateurs de la République. Le bradage foncier, la gestion gabégique des maigres ressources, la faillite orches- trée du système éducatif, dont le symp- tôme le plus burlesque est la vente au plus offrant d’épreuves des examens et concours nationaux, ont porté des torts incommensurables à la Nation toute en- tière.
 
Dans ces conditions, le Peuple du Mali a porté tous ses espoirs sur la personne d’Ibrahim Boubacar KEITA (IBK), élu le 11 août 2013 avec plus de 77% des suf- frages, et officiellement investi le 4 sep- tembre. La brillante élection du 6ème Président de la République, avec une participation historique sur l’ensemble du territoire, a été un premier acte de sursaut de la Nation malienne.
 
Investi d’une confiance sans précédent, IBK avait devant lui une tâche comparable à celles d’Hercule : le redressement natio- nal. Conscient des attentes placées en lui, le Président IBK a enfilé avec passion les ha- bits d’un redresseur, tout en restant fidèle à sa ligne de conduite : le langage de vérité pour conduire son pays sur le chemin de la renaissance et l’émergence.
 
S’inspirant de cette vision, le Premier mi- nistre Moussa Mara, et l’ensemble du Gou- vernement s’attèlent consciencieusement à la réalisation des ambitions que le Prési- dent nourrit pour son peuple.
 
Dès les premiers jours du mandat, les auto- rités se sont avant tout attelées à normali- ser et stabiliser le pays dans de nombreux domaines : institutions, gouvernance et État de droit, diplomatie, sécurité, et récon- ciliation nationale. Il s’agissait de créer les conditions d’une mutation féconde, por- teuse de changements qualitatifs, à com- mencer par celui des mentalités. Chan- gements indispensables qui postulent, en guise d’exemple, à l’acquittement des devoirs civiques et économiques. Le chal- lenge est sans doute à la portée du génie du peuple malien qui saura, tel que nous l’enseigne son fabuleux passé, fédérer les énergies collectives au service du redres- sement national, dans l’unité et l’intégrité territoriale.
 
En une année, de nombreux chantiers ont été ouverts. Mais beaucoup reste à encore à faire pour soulager les Maliens. Sans vou- loir éluder ou esquiver les difficultés, ni être complètement exhaustif, voici présenté aux Maliens ce qui a été réalisé en leur nom et au nom de leur pays. De même, ce docu- ment indique les grandes lignes de ce qui sera fait dans les mois et les années à venir.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements