Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Malte: Les pirates se rendent aux forces de l'ordre


Alwihda Info | Par Adil Abou - 23 Décembre 2016 modifié le 23 Décembre 2016 - 15:49

Un airbus A320 de la compagnie Afriqiyah Airways détourné. Les deux pirates sont trop jeunes selon une source sécuritaire libyenne et leur revendication n'est pas encore claire. Ils se réclament de Alfateh Aljadid, un mouvement kadafiste, exigent la libération de Seifel islam et brandissent un drapeau vert de Kadafi.


Une partie de passagers d'Airbus A320 libyen détourné vers Malte libérée et les négociations sont en cours pour obtenir la libération de ceux qui restent encore dans l'avion. Jusqu'à présent tous les passagers et l'équipage sont libérés et les pirates sont arrêtés et menottés.
Les deux pirates sont trop jeunes selon une source sécuritaire libyenne et leur revendication n'est pas encore claire. Ils se réclament de Alfateh Aljadid, un mouvement kadafiste et exigent la constitution d'un parti politique en Libye puis d'un statut de réfugié. Ils se réclament de Alfateh Aljadid, un mouvement kadafiste, Ils exigent la libération de Seifel islam et brandissent un drapeau vert de Kadafi
A bord de l'avion se trouve un membre du Conseil du Parlement libyen. Les autorités libyennes ne comprennent pas pourquoi les deux agents de sécurité ne se trouvent pas dans ce vol.
L'avion Airbus libyen de ligne interne assurait un vol entre Sebha et Tripoli lors du détournement.
Le pilote a été sommé de s'orienter vers Malte selon une dépêche. Il se trouve à bord de l'avion 118 personnes (dont sept membres d'équipage).
 
Il s'agirait d'un vol intérieur libyen, parti de Sebha, et qui devait atterrir à Tripoli, mais qui a été dérouté sur Malte.
 
L'avion aurait été détourné par deux pirates de l'air. Ils auraient menacé de faire sauter l'avion.

Le 29 mars dernier, un avion de la compagnie EgyptAir transportant 81 passagers avait atterri à Larnaca, à Chypre, après avoir été détourné. Mais tout s'était bien terminé. Le mobile du pirate de l'air était personnel : il avait réclamé de voir son ex-femme, une Chypriote habitant près de l'aéroport, avant d'être arrêté...