Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
MEDIAS

Médias/Crtv : quand les femmes investissent l’antenne


Alwihda Info | Par - 19 Avril 2016 modifié le 19 Avril 2016 - 17:36

Depuis quelques années, la gent féminine affiche un professionnalisme qui ne cesse de prendre de nouveaux galons à la radio-télévision nationale.


A la présentation du journal télévisé, Atta ne badine pas avec le talent !
A la présentation du journal télévisé, Atta ne badine pas avec le talent !
Elles s’appellent Madeleine Soppi Kotto, Chetah Bile, Marie Chantal Noa, Valérie Essebe, Atta Badyne Oumar : voilà un quinté gagnant des nouvelles reines du micro à la Cameroon Radio and Television (radio) qui illuminent les ondes depuis quelques années. Et à travers le réseau national, il y en a bien d’autres, car la liste est loin d’être exhaustive. Et de fil en aiguille, le pouvoir des journalistes prend de plus en plus des responsabilités au féminin.
La plus grande promotion dans l’histoire de la maison, à la faveur des dernières nominations effectuées à la Crtv, est assurément celle de Madeleine Soppi Kotto, la désormais directeur de l’information radio. Après avoir animé le service des sports pendant de longues années, et trainé sa silhouette à travers les stades du monde, « Mado » est aujourd’hui appelée à voyager moins, histoire de gérer avec tact et professionnalisme, le riche héritage de l’icône et inamovible Alain Belibi, à qui échoit désormais le nouveau poste de directeur central de la radio.
Que dire alors de Chetah Bilé, sinon que depuis des années, on l’a voyait venir, aux côtés de François Marc Modzom, prendre du galon ; c’est donc sans surprise qu’elle est à constamment aux commandes du magazine dominical « Dimanche Midi », non sans y avoir donné une touche féminine, empreinte d’une émotion communicationnelle qui donne de la voix, d’une semaine à une autre. A vrai dire, au-delà d’être un rédacteur en chef exécutif, l’on dirait qu’elle est véritablement dans la peau d’un rédacteur en chef dans toute sa plénitude.
Les amazones du micro
Cet élan féminin est aussi bien assumé par une présentatrice de talent, dont la voix résonne comme un hymne, dans la présentation du journal parlé. Et même lorsqu’elle a comme co-présentateur un collègue de sexe masculin, c’est bien Chetah Bile qui tient le haut du pavé, donnant sans cesse le ton, lorsqu’un décalage d’éléments arriverait à endormir un peu les auditeurs. Alors, dans ce nouveau contexte, les hommes n’ont qu’à bien se tenir, les femmes arrivent et elles sont absolument bien à la hauteur. Les amazones du micro investissent l’antenne de leur talent et font rêver.
A la présentation du journal télévisée, après Denise Epote, Anne Marthe Mvoto et Barbara Etoa et les autres hier, d’autres noms émergent aujourd’hui : Atta Badyne Oumar, Evelyne Owona Essomba, Clarisse Tang, etc.
A Maroua comme à Bamenda, deux femmes trônent désormais à la Crtv comme chef de station régionale. A Kribi, Evelyne Ngo Lambidjeck ronge ses freins ; l’arrivée des équipements techniques lui permettra d’inonder les auditeurs de la cité balnéaire de son imposante voix … L’ère de la misogynie est loin derrière les auditeurs et téléspectateurs de la Crtv.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Mai 2016 - 16:26 Médias : lancement de Gabon 24

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements