Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Message : Gbagbo, le retour !


Alwihda Info | Par Souleymane Bah - 27 Septembre 2014 modifié le 27 Septembre 2014 - 11:09


Avec le cœur vide, la tête en l’air et la terreur dans les yeux, ils viendront quémander les faveurs.
 
Ce qu’ils ont fabriqués avec de leurs propres mains les atteindront. 
 
Gbagbo, tu retourneras au village, si tu:
 
- Retrouves cette femme, pauvre, mère d’un jeune garçon qui t’as demandée un service mais qui se considère insultée dans sa dignité pendant ta Présidence. Sans la blessure de cette femme qui vivait au village, les fantasmes des ennemis de la Cote d’Ivoire n’auraient fait aucun bruit. A elle, il faut absolument demander pardon, sincèrement, pour cette légèreté qui ne te ressemble pas. 
 
- Renonces à la politique, à vie.
 
- Demandes pardon aux innocentes victimes et leurs familles (Ivoiriennes ou non), de cette guerre qu’eux et toi n’ont pas choisie. 
 
- Acceptes de retourner au village dans le but de plus jamais y sortir. 
 
- Te soumets à la tradition des chefs Africains, c’est-à-dire apprendre et soigner les personnes en souffrance, guider ceux qui sont sans voies… bien sûr cela concerne les gens qui montreront la ferme volonté de faire du bien avec ce qu’ils recevront.
 
- Ne gardes aucune haine contre qui que ce soit, tout en refusant de traiter avec les méchants et leurs alliés.
 
Après l’exécution de ce qui est mentionné ci-dessus :
 
- Les gens qui se mettront sur ton chemin de retour perdront leurs pouvoirs, leurs biens, leurs privilèges, leurs réputations et disparaitront. Où qu’ils se trouvent et peu importe leurs rangs sociales, ils appartiendront au passé. 
 
- Tu retourneras au village et les gens du monde entier y viendront pour chercher la santé, la paix et la sécurité pour eux et leurs proches. 
 
- Si tes ennemis veulent, qu’ils fabriquent des complots capables de faire disparaitre des montagnes, ils ne pourront rien contre toi et ton peuple. 
 
- Tu verras les coupables enchainés les uns autres et couvert d’ignominies.
 
- Il y aura l’émergence de deux jeunes leaders qui se réclameront de toi. L’un aura radicalement une politique tournée vers l’Afrique et l’autre une politique qui tend la main vers l’étranger, au nom du modernisme. Ces leaders seront opposés mais ils seront tous de ton camp. Il faudra intervenir pour choisir une direction pour le peuple Ivoirien. Ceci sera la seule fois que tu feras ton apparition dans la politique. Il faudra noter dans ta décision que si le leader dont la politique est tourné exclusivement vers l’Afrique arrive au pouvoir « il y aura trop de massacre et de restriction de liberté à cause des coups dont il sera victime ». Et si le leader qui aime l’étranger arrive au pouvoir, « il y a aura de l’espoir mais le pays risquera de perdre son âme (coutumes, tradition, ressources… ». Par ailleurs, nous tairons les descriptions physiques et autres de ces leaders pour éviter les usurpations. 
 
- Bien entendu, Alassane Ouattara et ses amis seront balayés par un vent qui permettra au peuple de ne garder qu’un mauvais souvenir de cette parenthèse de l’histoire de la Cote d’Ivoire et de l’Afrique. Il ne faut pas oublier que sans Gbagbo il n’y aura jamais d’Alassane Ouattara. Ce qui veut dire qu’Alassane Ouattara sera toujours l’ombre de Gbagbo. Ouattara en souffre mais c’est comme ça, il ne pourra jamais effacer cela.
 
- Il faudra garder tes amis les plus proches parce que certains ne survivront pas assez pour caresser cette Cote d’Ivoire d’après Ouattara.
 
NB: Je ne fais que transmettre le message.
 
Merci,
 
Souleymane Bah