Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Ministre BOKASSA : fauteur de troubles ou manipulateur ?


Alwihda Info | Par Y. S - 23 Juin 2016 modifié le 24 Juin 2016 - 00:16


Ministre BOKASSA : fauteur de troubles ou manipulateur ?

Le Ministre de l’Intérieur Serge BOKASSA, candidat malheureux à la présidentielle, a haussé le ton face aux ravisseurs de six policiers qui ont eu le malheur d’accompagner au KM5 les Peul qui ont été élargies suite au contrôle effectué par les forces de l’ordre sur la barrière du PK 12. Pour l’anecdote, on raconte que monsieur Serge BOKASSA ne serait pas à la hauteur de sa tâche ; Il n’aime pas les dossiers et passe sa journée dans les débits de boisson et est très coléreux comme son père. Il a, en outre, une propension à mentir car comment un Ministre de l’Intérieur peut affirmer contre toute attente que les chrétiens n’ont pas pris d’otages quand un des leurs en l’occurrence le criminel dénommé ANDILO a été appréhendé ? Tout le monde se souvient de la prise d’otage spectaculaire organisée par le frère de ANDILO qui a kidnappé le Ministre de la Jeunesse et des Sports de l’époque, Armel NIGATOLLOUM SAYO et une dame française qui ont séjournés plusieurs jours entre les mains de leurs geôliers derrière les collines de Boy- Rabe. Serge Bokassa, qui a la mémoire courte viens nous en donner une parfaite illustration ici. D’ailleurs, pour cacher son incompétence, il nous sort la vieille recette de « complot contre le régime et de tentative de déstabilisation » dont lui seul détient le secret. Alors que tout le monde sait que c’est lui qui a déclenché la crise actuelle par son incompétence et son goût immodéré pour l’alcool et de n’écouter que ce qui se raconte dans les débits de boisson.
Chacun sait qu’à l’origine de la crise qui a secoué le pays et dont l’une des causes fondamentales sont notamment l’exclusion et la marginalisation matérialisées par la non délivrance des papiers d’identités aux musulmans et autres minorités, comment expliquer que Serge Bokassa réclame à ces pauvres bergers Peul des cartes d’identité aujourd’hui ? Les services de délivrance de ces papiers ont-ils repris du service ? Les minorités y ont-ils accès pour leur en réclamer aujourd’hui ? Si jamais certains en disposent, les conservent-ils encore aujourd’hui après les nombreux déplacements des populations et destructions des biens ? Et pourquoi seulement le demander aux bergers Peul ? Et les autres catégories de population qui traversent tous les jours la barrière de PK 12, ont-ils ce sésame ? Pourquoi ne pas leur en demander aussi ? Pourquoi c’est seulement des bergers Peul, qui se battent dans des conditions difficiles (insécurité, état des routes, tracasseries des hommes armés) pour ravitailler la capitale en viande fraîche, qu’on demande des papiers et non pas aux autres ? Chercher à déstabiliser le régime de Touadera, on n’en serait pas pris autrement. A lui d’en tirer les conséquences qui s’imposent.

Y. S.


ACTUALITES | INTERNATIONAL | TCHAD | POLITIQUE | CULTURE | EXCLUSIF | Revue de Presse | English News | 中國