Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Modernisation de l'armée sénégalaise : Les drones sont arrivés ! (Exclusif)


- 14 Janvier 2014 modifié le 14 Janvier 2014 - 22:23


L’Armée fin prête pour parer à toute menace à nos frontières…

Modernisation de l'armée sénégalaise : Les drones sont arrivés ! (Exclusif)
Si l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, s’est toujours glorifié d’avoir construit des ponts, des tunnels et des autoroutes, son successeur, le président Macky Sall peut parader fièrement et bomber le torse pour avoir équipé et modernisé notre armée nationale. Et quand on sait que l’Armée est le symbole d’un Etat fort et respecté, surtout un pays comme le Sénégal situé dans une sous-région très agitée par des conflits armés et autres actes de banditisme et de terrorisme, il y a évidemment de quoi applaudir chalaureusement le quatrième président du Sénégal indépendant. En effet, face à l’insécurité persistante à nos frontières, notamment avec le conflit au Mali, le président de la République, M. Macky Sall, chef suprême des Armées n’a pas hésité à doter notre armée d’une puissance de feu qui lui permet de défendre efficacement les frontières nationales contre toute agression. Mieux, elle peut même se permettre à présent de jouer au gendarme de la sous-région. En tout cas, le vaste programme d’équipement militaire initié par le président de la République vient d’être concrétisé par le chef d’Etat major général des Armées (Cemga), le général de corps d’armée Mamadou Sow Nogass. À cet effet, « Le Témoin » est en mesure de révéler que l’armée sénégalaise s’est dotée de plusieurs drones comme la plupart des armées modernes. Ces drones sont des aéronefs sans pilote humain et totalement autonomes. Télécommandés à distance, ils sont capables d’effectuer des missions de surveillance, de tir et d’occupation de l’espace aérien sénégalais. Il va sans dire qu’ils sont donc beaucoup plus efficaces, plus performants et plus opérationnels que notre fameux et unique « Rallye Guerrier » qui a déjà fait ses preuves et atteint ses limites en Casamance. Il s’y ajoute que, du fait des nouvelles technologies militaires, certains Etats, sous la pression de leurs opinions publiques, n’acceptent plus que leurs soldats meurent comme des « bêtes » au front. Surtout que les guerres d’aujourd’hui sont avant tout électroniques, pour ne pas dire aériennes, comme on l’a vu avec l’opération « Serval » de l’armée française au Mali où ce sont les avions de combat qui ont vitrifié les combattants islamistes d’Aqmi, du Mujao et d’Ansar Dine. D’ailleurs, à propos de cette importance de l’électronique dans les guerres modernes, les armées américaines, françaises et israéliennes ne nous démentiront pas ! Partout dans le monde, ces armées de référence ont pu limiter leurs pertes humaines grâce en particulier aux drones de combat. Pour en revenir à notre armée nationale, dans le cadre du programme visant à l’équiper et la moderniser, elle a aussi acquis un important lot d’armements lourds composé de chars de combat ultramodernes qui feront sans doute la fierté des unités blindées. Sans oublier les différents radars de surveillance implantés le long de nos frontières.
 
Nous ne le dirons jamais assez, le Sénégal a une armée de métier ! Une armée bien formée et entraînée puisque nos soldats ont toujours fait valoir leur professionnalisme et leur courage aussi bien en Afrique que sur tous les autres théâtres d’opération du monde. Outre les ressources humaines, il ne restait qu’à améliorer et multiplier la logistique de feu. Ce qui est fait !
 
Les puissances comme les Usa, la Russie, la Chine, la France et autres sont des pays qui ont de grandes capacités militaires tant au niveau budgétaire que militaire. L’armée sénégalaise, qui n’a pas les moyens de ces puissances, n’en essaie pas moins de s’équiper en tenant compte de la situation sécuritaire sous-régionale. Une situation caractérisée par une montée des conflits et des périls. Le président Macky Sall qui, en sa qualité de chef suprême des Armées, est le garant de l’intégrité territoriale, a donc équipé nos vaillants « Diambars » en conséquence. Et tant mieux pour la sécurité des personnes et des biens dans notre pays. En attendant la démonstration de force prévue le 4 avril prochain, nous disons bravo M. le président de la République !
 
ARTICLE PARU DANS « LE TEMOIN » N°1148 - HEBDOMADAIRE SENEGALAIS / JANVIER 2014
Publication en partenariat avec le journal Le Témoin.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements