Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Moussa Faki nomme ses premiers lieutenants à l'Union Africaine


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Mars 2017 modifié le 16 Mars 2017 - 12:03

Un burundais prend la tête de son cabinet, il s'agit de l'Ambassadeur Jean Mfasoni, avec pour adjoint un tchadien, Tordeta Ratebaye, et le ghanéen, Arthur Farred au poste de Directeur adjoint de Cabinet du Vice-Président.


Le nouveau Président de la Commission de l'Union Africaine et précédant chef de la diplomatie tchadienne, Moussa Faki Mahamat a procédé à ses premières nominations, après avoir pris officiellement fonction hier.

Un burundais prend la tête de son cabinet, il s'agit de l'Ambassadeur Jean Mfasoni, avec pour adjoint un tchadien, Tordeta Ratebaye, et le ghanéen, Arthur Farred au poste de Directeur adjoint de Cabinet du Vice-Président.

Dans un discours d'une quinzaine de minutes prononcé en français et en anglais, Moussa Faki a estimé que "aucun défini que vit l’Afrique n’est insurmontable, pour autant que nous fassions preuve d’unité qu’appelle notre époque". Il a promis de "réformer les structures, améliorer l’efficacité et l’efficience, porter et traduire dans les faits la vision des dirigeants".

Pour Faki, "les procédures administratives doivent être adaptés aux réformes".
"Faire taire les armes" avant 2020

Moussa Faki entend "faire taire les armes et dessiner une Afrique débarrassé des conflits à l’horizon 2020". Il souhaite "hisser les femmes et les jeunes à la place qui leur revient dans la promotion de la paix". Pour lui, "les africains doivent cesser d’être des étrangers dans leur propre continent". A cet effet, il promet de renforcer la place de l'Afrique dans l'échiquier international. "Notre ambition est de peser sur les équilibres internationaux pour mieux défendre nos intérêts", a-t-il estimé, ajoutant que "un renforcement particulier sera mis sur nos capacités de négociations", et "une meilleure prise en compte de nos vues au sein du conseil de sécurité".

Il a promis la tolérance zéro face aux dérapages et s’engage à promouvoir l’excellence et le mérite, tout en précisant que "la paresse, la démotivation et la désinvolture n’ont point de place dans la commission".
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements