Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Niger: Ibrahim Manzo Diallo remis en liberté provisoire : Reporters sans frontières salue une 'décision de bon sens'


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 6 Février 2008 modifié le 6 Février 2008 - 18:04

"Nous saluons cette décision de bon sens de la justice nigérienne et exprimons notre joie pour Ibrahim Manzo Diallo, sa famille et ses proches. Nous espérons qu’elle est de bon augure pour la semaine prochaine, lorsque la chambre d’accusation rendra sa décision dans l’affaire Moussa Kaka", a déclaré Reporters sans frontières.


Niger: Ibrahim Manzo Diallo remis en liberté provisoire : Reporters sans frontières salue une 'décision de bon sens'
Reporters sans frontières
Communiqué de presse

6 février 2008

NIGER

Ibrahim Manzo Diallo remis en liberté provisoire : Reporters sans frontières salue une "décision de bon sens"

Ibrahim Manzo Diallo, directeur de publication de bimensuel privé Aïr Infos, va être remis en liberté provisoire dans la journée du 6 février 2008, a appris Reporters sans frontières auprès de son avocat.

"Nous saluons cette décision de bon sens de la justice nigérienne et exprimons notre joie pour Ibrahim Manzo Diallo, sa famille et ses proches. Nous espérons qu’elle est de bon augure pour la semaine prochaine, lorsque la chambre d’accusation rendra sa décision dans l’affaire Moussa Kaka", a déclaré l’organisation.

Le 6 février 2008, la chambre d’accusation de Niamey s’est prononcée en faveur d’une remise en liberté provisoire d’Ibrahim Manzo Diallo. "Le procureur général va notifier la décision du juge au procureur de la République, qui va signer l’ordre de remise en liberté provisoire", a déclaré à Reporters sans frontières Me Moussa Coulibaly. "L’instruction va se poursuivre, mais Ibrahim devrait être libéré dans le courant de la journée", a-t-il ajouté.

Inculpé d’association de malfaiteurs, Ibrahim Manzo Diallo était accusé d’avoir eu des contacts étroits avec la rébellion touarègue du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ), qui sévit dans le nord du pays depuis février 2007.

Il était incarcéré à la prison civile d’Agadez.

Le 12 février, la chambre d’accusation doit rendre son jugement dans l’affaire Moussa Kaka, directeur de Radio Saraouniya, correspondant au Niger de Radio France Internationale (RFI) et de Reporters sans frontières. Arrêté le 20 septembre 2007 et inculpé de "complicité de complot contre l’autorité de l’Etat", il est actuellement incarcéré à la prison civile de Niamey.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements