Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Niger: le gouvernement nigérien refuse un visa au secrétaire général de Reporters sans frontières


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 3 Mars 2008 modifié le 3 Mars 2008 - 23:00

Le gouvernement nigérien a refusé de délivrer un visa au secrétaire général de Reporters sans frontières, Robert Ménard, qui devait participer depuis Niamey à la journée spéciale organisée par Radio France Internationale (RFI), le 10 mars 2008, en solidarité avec son correspondant emprisonné, Moussa Kaka.


Niger: le gouvernement nigérien refuse un visa au secrétaire général de Reporters sans frontières
Reporters sans frontières
Communiqué de presse

3 mars 2008

NIGER

Le gouvernement nigérien refuse un visa au secrétaire général de Reporters sans frontières, Robert Ménard

Le gouvernement nigérien a refusé de délivrer un visa au secrétaire général de Reporters sans frontières, Robert Ménard, qui devait participer depuis Niamey à la journée spéciale organisée par Radio France Internationale (RFI), le 10 mars 2008, en solidarité avec son correspondant emprisonné, Moussa Kaka.

Après avoir déposé une demande de visa à l'ambassade du Niger en France, le 19 février, Robert Ménard s'est vu notifier le refus des autorités de Niamey une semaine plus tard, le 26 février. Ce refus a été confirmé au secrétaire général de Reporters sans frontières, par téléphone, par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mohammed Ben Omar.

"Nous déplorons cette mesure vexatoire, qui ne sert pas les intérêts du Niger. Nous espérons que les autorités de Niamey ne s'obstineront pas dans cette voie, qui ne fait que perpétuer le statu quo et ternit encore davantage l'image de leur pays", a déclaré l'organisation.

Robert Ménard s'était récemment déplacé librement au Niger, en novembre 2007 et janvier 2008, pour rendre visite à Moussa Kaka à la prison civile de Niamey, puis tenter d'obtenir la libération de Thomas Dandois et Pierre Creisson, journalistes de la chaîne franco-allemande ARTE, arrêtés fin décembre 2007 alors qu'ils revenaient du nord du pays où sévit la rébellion touarègue du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ).

Moussa Kaka a été arrêté le 20 septembre 2007 et inculpé de "complicité de complot contre l’autorité de l’Etat". Il lui est reproché d’avoir fait preuve, au cours de contacts téléphoniques avec un chef du MNJ, d'une prétendue "connivence" avec ce mouvement armé. Il risque la prison à vie.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements