Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Nigeria: 10 morts dans une attaque de représailles de Boko Haram contre des villageois


Alwihda Info | Par AFP - 31 Juillet 2015 modifié le 31 Juillet 2015 - 21:22


Kano (Nigeria) - Au moins 10 personnes ont été tuées dans une attaque de représailles menée par le groupe islamiste Boko Haram contre les habitants d'un village de l'Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, a déclaré vendredi un responsable local.

Les hommes armés de Boko Haram ont attaqué le village (de Kukuwa-Gari) à bord de 32 motos vers 22H30 (21H30 GMT) mercredi, et ils ont tué 10 personnes, dont deux femmes, a déclaré à l'AFP Baba Nuhu, un responsable local.

Kukuwa-Gari se trouve dans le district de Gujba, à une cinquantaine de kilomètres de Damaturu, la capitale de l'Etat de Yobe, où une femme kamikaze s'était fait exploser dimanche dernier dans un marché, tuant au moins 14 personnes.

Ils ont brûlé plus de la moitié du village, dont les réserves de nourriture et le bétail, a ajouté M. Nuhu.

Cette attaque a eu lieu deux jours après que deux membres de Boko Haram, identifiés par des habitants quand ils sont venus dans le village, ont été lynchés à mort par la foule, il s'agissait vraisemblablement de représailles suite au meurtre des deux membres de la secte, a-t-il précisé.

Les informations sur ce raid, survenu il y a près de 48 heures, ont tardé à être connues car le village est isolé et privé de réseau téléphonique.

Le district de Gujba a été la cible de nombreuses attaques islamistes par le passé, et Boko Haram s'en est même emparé pendant plusieurs mois, mais aucune violence n'y avait été signalée depuis que l'armée avait repris le contrôle de la zone en mars.

En septembre 2013, de nombreux étudiants avaient été massacrés dans leur sommeil à l'université agricole qui se trouve dans les environs. En février 2014, plusieurs dizaines d'étudiants avaient aussi été exécutés dans leur dortoir à Buni Yadi, le chef-lieu du district.

Boko Haram avait revendiqué ces deux attaques, qui avaient beaucoup marqué l'opinion publique.

L'insurrection de Boko Haram et sa répression par l'armée ont fait plus de 15.000 morts au Nigeria depuis 2009, essentiellement dans le Nord majoritairement musulman.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements