Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Informations

Nigeria: L'ancien Chef d'Etat major général de l'armée accuse...


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 6 Août 2015 modifié le 6 Août 2015 - 12:52

Le nouveau président nigérian Mohammad Buharu a limogé, le mois dernier, tous les commandants de l'armée et ceux de la sécurité.


L'ancien Chef d'Etat major général de l'armée (COAS) le Général de corps d'armée Ken Minimah a justifié le renforcement de Boko Haram par le comportement égoïste de certains responsables qui pour défendre leurs intérêts jouent sur les cordes tribale, religieuse et politique. Cette accusation grave contre des dignitaires de l'Etat a eu lieu lors de son discours d'adieu à Abuja. " nous ne serions pas arrivés là si nous avions tous résisté aux terroristes au début par la condamnation publique de leurs activités et par la collaboration active avec l'armée pour les affronter", a indiqué le général Minima.
Chef de l'état-major de l'armée depuis janvier 2014, le nom du Général Minimah ­figure parmi plusieurs autres officiers militaires cités par un rapport d'Amnesty International accusés d'avoir perpétré des violations des droits de l'Homme. Amnesty International a demandé que ces hauts responsables militaires fassent l'objet dans les meilleurs délais d'enquêtes indépendantes et approfondies concernant leur possible responsabilité. Parmi ceux qui sont cités il y a aussi le général Azubuike Ihejirika ­- chef de l'état-major de l'armée de septembre 2010 à janvier 2014, l'amiral Ola Sa'ad Ibrahim, chef de l'état-major de la Défense d'octobre 2012 à janvier 2014, le Général d'armée aérienne Badeh ­- chef de l'état-major de la Défense depuis janvier 2014.
Le nouveau président nigérian Mohammad Buharu a limogé, le mois dernier, tous les commandants de l'armée et ceux de la sécurité. Buhari ne comprend pas pourquoi une armée aussi puissante - comme celle du deuxième pays africain en terme d'économie - n'arrive pas non seulement à éradiquer un groupe terroriste comme celui de Book Haram mais compte en plus sur des pays voisins pour voler à son secours. Buhari n'a jamais digéré le fait que des pays voisins viennent au secours du Nigeria, il a longtemps traîné les pieds pour valider le projet des forces mixtes africains.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements