Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Nigeria: Le Conseiller à la Sécurité accusé de tenter un coup contre le Président


Alwihda Info | Par - 20 Juillet 2015 modifié le 20 Juillet 2015 - 01:03

Avec l’arrestation de M. Dasuki, la lumière sera enfin faite sur cette affaire que d’aucuns l’appelle « BokoharaGate »


Nigeria: Le Conseiller à la Sécurité accusé de tenter un coup contre le Président
Mohammed Sambo Dasuki conseiller à la sécurité nationale de l'ancien président nigérian, limogé la semaine dernière de son poste de conseiller par le nouveau président Mohammed Buhari, aurait tenté un coup contre le pouvoir en place. Son limogeage intervient 24 heures après l'attentat survenu, dimanche soir, à Maiduguri au Nigéria. L'éviction du Conseiller à la sécurité s'est produite d’une manière très intelligence pour éviter à celui-ci de commettre l'irréparable. Le Président Buhari a limogé tous les chefs en rapport avec la sécurité. Peu avant que leurs nominations n'aient été formellement annoncées, ils ont été convoqués à la Villa Présidentielle, à Abuja, pour une réunion avec le Président Buhari. Alors que la réunion se tenait avec le président, le chef de l'agence de la Sécurité Nationale M. Dasuki, l’homme fort, a été conduit dans les locaux, avant de quitter la Présidence 15 minutes après. C’était au moment qu’il était dans les locaux de la présidence et à son insu que son remplacement a été annoncé dans la cour de la Présidence. La passation de service a eu lieu par la suite séance tenante.
M. Dasuki est cité avec d’autres collègues étrangers dans l’affaire dite « BokoharaGate ». C’était l’année dernière lorsqu’un accord fictif avec Boko Haram a été annoncé à N’djamena. Selon la presse israélienne, l’Arabie Saoudite aurait dépensé 10 millions de dollars aux services de sécurités pour l’organisation du pourparlers. Dans l’accord, Boko Haram s’est engagé à libérer toutes les lycéennes kidnappées et une nouvelle ère de de paix aura lieu au Nigeria. Avec l’arrestation de M. Dasuki, la lumière sera enfin faite sur cette affaire que d’aucuns l’appelle « BokoharaGate »
Mohammed Sambo Dasuki est officiellement accusé de haute trahison pour avoir tenté de  renverser le président d’une manière inconstitutionnelle. Des perquisitions dans les logements de M. Dasuki ont permis de trouver des armes et des équipements militaires, selon le Département de la sécurité d’Etat.
Il faut dire que le Président Buhari a mal commencé son mandat en se créant des problèmes avec des chefs de l’armée et de la sécurité brutalement limogés.

Alwihda


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements