Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Nord-RCA : "Nous avons mis en place une structure pour contrôler la zone, pour éviter l'anarchie"


- 17 Mai 2014 modifié le 17 Mai 2014 - 23:25


Nord-RCA : "Nous avons mis en place une structure pour contrôler la zone, pour éviter l'anarchie"
La Séléka installe des directeurs de police et de gendarmerie à Bambari en présence de la Sangaris et de la MISCA, titre le site d'informations Kangbi Ndara.

« Oui c'est vrai, nous avons mis en place une structure pour contrôler la zone, pour éviter l'anarchie. Mais pas de partition », assure le Général Dhaffane, joint par téléphone depuis N'Djamena par Alwihda.

Il s'agit de maitriser les éléments incontrôlés pour assurer la sécurité des populations.

Centrafrique : la Séléka installe des directeurs de police et de gendarmerie à Bambari en présence de la Sangaris et de la MISCA
 
Bangui le 16 mai Johnny Yannick Nalimo / La Séléka amorce l’organisation administrative de la République du Nord Oubangui en procédant ce jour à l’installation des directeurs de police et de la gendarmerie dans la Ville de Bambari (Centre-est), une activité qu’elle entend poursuivre dans huit préfectures du pays. C’est une information qui émane d’une source digne de foi, présente à Bambari.
 
« Les éléments de la Séléka ont envahi Bambari ce matin. Ils ont semé la désolation. Ils ont pillé puis organisé une réunion avec tous les musulmans de la ville en présence des français et de la MISCA. Ils ont installé les directeurs de police et de la gendarmerie, ils ont dit qu'ils ont huit préfectures à gérer. Dans la semaine qui vient ils vont fermer les frontières des huit préfectures. Ils ont prévu attaqué Sibut, damara et toutes les préfectures qui sont sur les territoires. La situation est critique présentement », explique une bonne source encore résidente à Bambari qui a requis l’anonymat pour des raisons de sécurité.
Il est difficile ce début d’après midi de joindre la Ville de Bambari par téléphone indique plusieurs Banguissois. Un constat confirmé par un étudiant centrafricain depuis la Ville d’Accra au Ghana. Par contre, un opérateur réseau d’une société de téléphonie en à Bangui confirme que les liaisons Bangui-Bambari ont été perturbées mais que le contact n’est présentement possible que sur le réseau Telecel.
 
Un gendarme centrafricain de 1ere classe a signalé avant-hier que c’est à bord de dix véhicules que des éléments de la Séléka ont pris position à Bambari en provenance des villes du Nord-ouest et du Nord-est.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements