Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Santé

Novartis étend son partenariat avec Medicines for Malaria Venture


Alwihda Info | Par Novartis Media Relations - 15 Juin 2016 modifié le 15 Juin 2016 - 10:02

Novartis étend son partenariat avec Medicines for Malaria Venture pour développer la prochaine génération de traitement antipaludéen.


Novartis étend son partenariat avec Medicines for Malaria Venture
 
  • Novartis dirigera le développement de la molécule antipaludique KAF156 avec le soutien scientifique et financier de Medicines for Malaria Venture et en collaboration avec la Fondation Bill & Melinda Gates.
  • Le KAF156 appartient à une nouvelle classe d’antipaludéens qui agissent aux stades sanguin et hépatique du cycle de vie du parasite.
  • Il est urgent de développer des antipaludéens dotés de nouveaux mécanismes d’action afin de lutter contre l’apparition de résistances parasitaires aux traitements actuels.
BASEL, Suisse, 15 juin 2016/ -- Novartis  (NVS) (http://www.Novartis.coma annoncé aujourd’hui qu’il allait étendre son partenariat de longue date avec Medicines for Malaria Venture (MMV). Novartis dirigera le développement de la molécule antipaludique KAF156 avec le soutien scientifique et financier de MMV et en collaboration avec la Fondation Bill & Melinda Gates. Cet accord fixe les conditions de développement du KAF156 et de sa disponibilité future pour les patients.

« Avec un enfant qui meurt du paludisme toutes les deux minutes et la menace d’une résistance aux médicaments qui augmente d’année en année, il est vraiment urgent d’intensifier nos efforts partout dans le monde afin de combattre cette maladie, a déclaré Joseph Jimenez, CEO de Novartis. Les collaborations et partenariats comme celui avec MMV sont essentiels pour développer des antipaludéens de nouvelle génération et accélérer nos efforts pour éradiquer cette maladie mortelle. »

Le KAF156, qui appartient à une nouvelle classe de molécules antipaludiques, est l’un des premiers candidats médicaments antipaludéens à entrer en phase IIb de développement clinique depuis plus de 20 ans. Il agit contre les deux parasites responsables de la majorité des décès imputables au paludisme (Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax), aux stades sanguin et hépatique du cycle de vie du parasite. De plus, il pourrait fournir une posologie plus pratique et traiter le problème de la multirésistance aux médicaments qui a fait son apparition dans cinq pays de la sous-région du Grand Mékong (GMS, Great Mekong Sub-region). Le KAF156 s’appuie sur le travail de longue date de Novartis dans le développement de médicaments antipaludéens et sur le lancement en 1999 de Coartem®, la première association médicamenteuse à base d’artémisinine (ACT, Artemisinin-based Combination Therapy) à dose fixe. L’ACT est le traitement de référence actuel contre le paludisme.

« Nous sommes ravis d’étendre notre partenariat avec Novartis pour développer ce candidat médicament antipaludéen prometteur, qui a le potentiel pour lutter contre la résistance aux médicaments et pour améliorer l’observance du traitement chez les patients, a déclaré David Reddy, CEO de MMV. Cet accord est une étape décisive qui permettra à MMV de poursuivre sa mission consistant à découvrir, développer et fournir de nouveaux antipaludéens efficaces et abordables aux patients qui en ont le plus besoin. »

La Novartis Malaria Initiative s’engage à favoriser la recherche, le développement et l’accès à de nouveaux médicaments afin d’éradiquer le paludisme. Cette initiative est l’un des programmes d’accès aux médicaments les plus importants du secteur pharmaceutique. Depuis 2001, elle a fourni plus de 750 millions de traitements à prix coûtant (dont 300 millions de traitements pédiatriques dispersibles développés par Novartis en collaboration avec MMV) destinés pour la plupart au secteur public de pays où le paludisme est endémique. Bien qu’il puisse être évité et soigné, le paludisme tue encore un enfant toutes les deux minutes et menace la vie de beaucoup d’autres.(1) Il est dû à des parasites transmis à l’homme par les piqûres de moustiques infectés. Pour l’éradiquer, il faut agir à plusieurs niveaux, allant des moustiquaires et pulvérisations pour la prévention aux diagnostics et médicaments afin de traiter la maladie et empêcher sa transmission. 
Distribué par APO (African Press Organization) pour Novartis International AG.
 
Novartis Media Relations

Ligne centrale des médias : +41 61 324 2200    
Eric Althoff
Novartis Global Media Relations
+41 61 324 7999 (ligne directe)
+41 79 593 4202 (portable)
eric.althoff@novartis.com

Patrick Barth
Novartis Global Media Relations
+41 61 696 6273 (ligne directe)
+41 79 732 08701 (portable)
patrick.barth@novartis.com

E-mail : media.relations@novartis.com

Novartis Investor Relations

Ligne centrale :    +41 61 324 7944
Samir Shah    +41 61 324 7944
Pierre-Michel Bringer    +41 61 324 1065
Thomas Hungerbuehler    +41 61 324 8425
Isabella Zinck    +41 61 324 7188
    
E-mail : investor.relations@novartis.com  

Amérique du Nord :    
Richard Pulik    +1 212 830 2448
Sloan Pavsner    +1 212 830 2417
    
E-mail : investor.relations@novartis.com  
 

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements