Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Offensive diplomatique , Disparition du Capitaine Guerandi: le CODE reçu à l’Ambassade du Burkina Faso


Alwihda Info | Par Cellule de Communication du CODE - 27 Octobre 2014 modifié le 27 Octobre 2014 - 21:20

Dans le cadre de la vaste campagne diplomatique du Code au sujet de la disparition du Capitaine Guérandi Mbara, Une délégation des membres du CODE (Collectif Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora) a été reçue à leur demande le jeudi 23 octobre à l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles. L’objet de cette audience était de parler de vive voix avec frères Burkinabé de la disparition du Capitaine Guerandi Mbara.


Dans les semaines à venir le CODE, qui sera également reçu à la Commission et au Parlement Européen, mènera en collaboration avec ses partenaires locaux des actions et enquêtes sur le terrain dans les différents pays européens cités dans l’article de Jeune Afrique

La délégation du CODE était composée du Secrétaire National à l’Organisation Marcel TCHANGUE, du secrétaire général Simplice Kameni et du secrétaire à la Communication Roufaou Oumarou. Ils ont été reçus par Monsieur le Ministre Conseiller Dieudonné Kere du Service Politique et Madame Nebie du Service Consulaire.
Au cours de l’audience, les représentants du CODE ont eu des échanges très fructueux avec deux hauts responsables de l’Ambassade du Burkina auprès du Royaume de Belgique. Ils ont expliqué de vive voix aux frères Burkinabé la préoccupation de l’opinion publique camerounaise suite à la disparition du Dr. Guerandi Mbara ainsi que les actions politiques et diplomatiques entreprises pour faire la lumière sur cette disparition, sans oublier de préciser ce qu’ils espèrent de l’Etat Burkinabé.
Le Capitaine Guérandi Mbara était le seul survivant parmi les principaux auteurs du coup d’Etat manqué du 6 avril 1984 contre le Président camerounais Paul Biya. Après avoir échappé à la répression, il s’était réfugié au Burkina Faso où il vécut pendant plus de 28 ans, jusqu’à sa disparition début 2013.
Dans son édition n°2801 du 14 au 20 septembre 2014, le Journal Jeune Afrique, après des enquêtes journalistiques menées au Cameroun et en Europe apprend à l’opinion publique que l’e- membre des forces armées camerounaises et opposant en exil au Président Paul Biya a été enlevé le 25 janvier 2013 à Sofia en Bulgarie puis drogué et ramené de force au Cameroun, vers Douala notamment, pour être livré aux services spéciaux camerounais entre les localités de Puma et d’Édéa. Il aurait été par la suite sommairement exécuté et inhumé clandestinement.
Depuis la publication de cette information le CODE travaille méthodiquement au Cameroun et à l’étranger pour apporter la lumière sur le sort du Capitaine Guérandi et livrer à la Justice ceux qui seraient responsables de son enlèvement et de son assassinat.
Dans les semaines à venir le CODE, qui sera également reçu à la Commission et au Parlement Européen, mènera en collaboration avec ses partenaires locaux des actions et enquêtes sur le terrain dans les différents pays européens cités dans l’article de Jeune Afrique.

La Cellule de Communication du Code
Contact presse : comitedecoordinationcode@yahoo.fr
GSM:00 32 (0)483/ 586 057 ou 0032 (0) 499/ 431 764
http://lecode.canalblog.com/


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements