Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Opération « Mbata ya Bakolo » lancée à Brazzaville : une politisation à outrance à Kinshasa


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 21 Avril 2014 modifié le 21 Avril 2014 - 16:46

Environ 200 ressortissants de la RDC en situation irrégulière sur un total de plus 1300 interpellés ont été reconduits à la frontière à la faveur de l’opération « Mbata Ya Bakolo » destinée à libérer le Congo de la "racaille", auteur souvent des actes répréhensibles et barbares. Mais, à Kinshasa, on observe à une politisation à outrance de cette opération lancée, le 4 avril dernier, à Brazzaville.


Opération « Mbata ya Bakolo » lancée à Brazzaville  : une politisation à outrance à Kinshasa
Un grand tapage médiatique et politique est observé à Kinshasa au lendemain de l’opération de rapatriement des ressortissants de la RDC en situation irrégulière en République du Congo. Pourtant, l’opération « Mbata Ya Bakolo » lancée par les autorités congolaises n’a pas un caractère xénophobe. Il s’agit, comme l’a rappelé, le directeur général de la police Jean François Ndenguet, de lutter contre le phénomène de grand banditisme.

Comme on peut le constater, cette opération ne vise pas uniquement les ressortissants de la RDC vivant à Brazzaville, mais plutôt tous les étrangers qui ne remplissent pas les conditions de séjour en terre congolaise. En dépit des bavures constatées, ce qui est déplorable; la République du Congo qui entendait mettre de l’ordre sur l’ensemble de ses 342 km carrés, question de se prémunir de l’insécurité, principalement du phénomène « kuluna » . A ce sujet, les policiers rendus coupables des exactions constatées ont été purement et simplement radiés des effectifs des forces armées congolaises( FAC).

Selon le porte –parole de la police congolaise, Jules Moukala Tchoumou, un total de 1764 ressortissants ont été interpellés dont des Tchadiens, Ivoiriens, Sénégalais, Rwandais et Camerounais pour séjour irrégulier. Concernant les sujets de la République démocratique du Congo (RDC), 1.337 avaient été arrêtés pour séjour irrégulier, alors que 200 seulement d’entre eux ont été reconduits à la frontière. Un simple calcul permet de dire le contraire de ce que déballent les média de la RDC, qui ont commencé à traiter les autorités congolaises de tout. Pourtant , il ya des hommes d’affaires Kinois, des kinoises mariées, en situation régulière, qui vaquent normalement à leurs occupations en terre congolaise.

Il n’est nullement question de politiser cette affaire, il n’y a aucun nuage entre le ciel congolais et kinois. Les propos de certains députés kinois qui veulent mettre de l’huile au feu, traitant le Congo de petit pays voisin ridiculisant la RDC de plus De 70 millions d’habitants, sont plus qu’aberrants et de nature à compromettre les relations de bon voisinage existant entre les deux pays, qui, apparemment ont une histoire qui se confonde. Pour tout dire, l’humiliation des ressortissants de la RDC dont parle le député Martin Fayoulou n’aura force de loi que, si l’opération « Mbata Ya Bakolo » n’a eu pour seule cible que les Kinois de la RDC.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements