Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Ouverture à Maurice de la première conférence ministérielle africaine sur l’économie bleue et le changement climatique


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 2 Septembre 2016 modifié le 2 Septembre 2016 - 21:18


Ouverture à Maurice de la première conférence ministérielle africaine sur l’économie bleue et le changement climatique
Lomé, le 1er septembre 2016-Le Premier ministre Komi Sélom Klassou participe depuis jeudi à la première conférence ministérielle africaine sur l’économie bleue et les changements climatiques qui se déroule à l’Ile Maurice.

Cette première conférence ministérielle africaine sur l’économie bleue et le changement climatique s’est ouverte le 1er septembre. Elle est présidée par le Premier ministre mauricien, sir Anerood Jugnauth, et Jamal Saghir, conseiller régional de la Banque mondiale.

Représentant le chef de l’Etat Faure Gnassingbé à cette rencontre qui accueille plusieurs délégués de pays africains, le Premier ministre a félicité les autorités mauriciennes pour avoir accepté d’abriter «cette importante conférence ministérielle africaine sur les économies bleues et le changement climatique ».

Pour Komi Sélom Klassou, face aux nombreux défis que posent aujourd’hui les changements climatiques en matière de développement surtout pour les pays les plus vulnérables que sont les pays les moins avancés (PMA), les petits Etats Insulaires en développement et les pays côtiers, il est apparu plus que jamais, l’impérieuse nécessité d’inventer de nouveaux modèles de développement. « Les pays africains dont 38 ont une façade sur la mer ont eu à recourir aux potentialités qu’offrent l’espace marin afin de développer de nouvelles stratégies permettant de libérer et mieux valoriser les opportunités de l’économie bleue », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre togolais a ensuite déclaré que l’Afrique doit définir sa propre conception de l’économie bleue, de la prospérité et du progrès, et encourager les approches et les idées novatrices qui amélioreront le bien-être de ses populations et de son environnement.

Il a fait remarquer que le Togo s’est résolument inscrit dans le cadre stratégique de l’économie bleue en mettant en œuvre une stratégie dite Stratégie nationale pour la mer et le littoral (SNPML).

Il a enfin annoncé aux participants, l’organisation par le Togo en octobre prochain d’une conférence sur « la sûreté et la sécurité maritimes et le développement en Afrique ». «Ce sera l’occasion pour les Etats africains d’harmoniser et de pouvoir mettre collégialement en œuvre les dispositions à valeur juridique relative à la lutte contre la piraterie maritime, la pêche illicite non déclarée et non réglementée et la pollution marine ».


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements