Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Ouverture des 11èmes Jeux Africains à Brazzaville: une compétition sportive placée sous le signe de la jeunesse et du développement


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 5 Septembre 2015 modifié le 5 Septembre 2015 - 21:00

Quarante quatre délégations au total ont défilé sur le tartan du stade de l’unité devant les chefs d’Etat du Congo, de la Centrafrique, du Togo, de Sao-Tomé et Principe, du Gabon, Bénin ainsi que la présidente de la commission de l’Union Africaine, Dlamini Zuma. C’était, le 4 septembre 2014 où le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a donné le coup d’envoi des 11èmes jeux africains. Une compétition qu’il a placée du reste sous le signe de la jeunesse et du développement.


La cérémonie riche en sons et en couleurs s’est déroulée en présence des chefs d’Etats du Togo, Faure Gnassingbé, du Gabon, Ali Bongo Ondimba, du Bénin, Thomas Boni Yayi et de Sao Tomé-et-Principe, Manuel Pinto Dacosta . Au-delà du spectacle qui a fait dire à certains commentateurs que Brazzaville a tenu son pari, l’attention des Congolais a été attirée par la ferveur, l’adhésion massive de la population à ces jeux.

En effet, dans un stade de plus 60 mille places, les Congolais ont occupé un peu plus des deux tiers. Reconnue par leur hospitalité légendaire, ils ont salué, par leur présence massive au stade, l’événement sportif majeur du continent, un rendez-vous de la jeunesse sportive africaine avec elle-même.

Parmi les temps fort de l’événement figure , entre autre, le défilé des 44 délégations africaines présentes à Brazzaville, l’éclairage du stade de l’unité par la flamme olympique et le mot d’ouverture du président, Denis Sassou N’Guesso.

De prime abord, le Chef de l’Etat congolais a remercié tous les jeunes sportifs africains, venus de tous les horizons du continent. Le premier sportif congolais et africain pour la circonstance, a rappelé à cette jeunesse que « de toutes les luttes, de tous les combats menés et continus de mener, l’Afrique s’est toujours unie autour de celle-ci ».

Il, a, par la suite, souligné et a indiqué un fait très capitale relatif à l’histoire de l’Afrique : « Hier, pour sa libération et son indépendance, aujourd’hui pour son développement, sait toujours impliquer les jeunes d’Afrique dans ses luttes, ses combats que les 11èmes jeux africains ont été placés sous le saut de la jeunesse et du développement. »

Le Chef de l’Etat congolais a rappelé que les Jeux Africains sont donc, au-delà de leur caractère ludique et festif, un appel permettant à l’unité et au devoir que l’Afrique lance à l’ensemble de sa jeunesse, « s’unir pour mieux agir » afin d’affermir chaque jour et, en tout instant, son indépendance et sa souveraineté.

L’écologie s’invite à la compétition

Suite à son engagement sans faille pour la préservation de l’environnement, Denis Sassou N’Guesso avait lancé une campagne appelée « Africa Green » qui a consisté au planting d’arbres autour du complexe sportif de la concorde. Une initiative qui a fait aussi l’objet d’un concours et 20 lauréats ont été plébiscités à ce titre. Ces jeunes africains ont reçu des médailles des mains de certaines personnalités aussi bien du monde musical, sportif que médiatique.

A son tour, l’initiateur du projet, le Président Denis Sassou N’Guesso a été décoré et a reçu un manifeste du projet des mains d’une lauréate, native de la Côte d’Ivoire. Un symbole d’un engagement pour un monde vert et sans pollution pour lequel il ne cesse de plaider dans les grandes conférences et sommet y relatifs.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements