Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Partition RCA : Crépin Mboli-Goumba pressenti Président du nouvel Etat de la Séléka


- 12 Mars 2014 modifié le 12 Mars 2014 - 08:26

Le projet sécessionniste de la Centrafrique (Est-Ouest) prend sérieusement forme du jour au lendemain. D’après les récentes informations parvenues à la rédaction de Kangbi Ndara sur ce dossier, les leaders de la Séléka décident finalement de confier la Présidence de l’Etat Autonome du Nord Oubangui à un chrétien le dénommé Crépin Mboli-Goumba.


Par Kangbi Ndara

Partition RCA : Crépin Mboli-Goumba pressenti Président du nouvel Etat de la Séléka
Le projet sécessionniste de la Centrafrique (Est-Ouest) prend sérieusement forme du jour au lendemain. D’après les récentes informations parvenues à la rédaction de Kangbi Ndara sur ce dossier, les leaders de la Séléka décident finalement de confier la Présidence de l’Etat Autonome du Nord Oubangui à un chrétien le dénommé Crépin Mboli-Goumba.
 
mboli goumbaLes acteurs de la partition de la République Centrafricaine choisissent de confier la gestion de l’Etat Autonome du Nord Oubangui à Crépin Mboli-Goumba (CMG), avocat et ancien ministre de l’équipement. Cette information est une fuite des décisions prises à l’issue de multiples réunions tenues ce mois par les leaders de la Séléka à Cotonou au Bénin. Difficile de dire le pourquoi de ce choix mais beaucoup pensent qu’il serait question du rôle déterminant que CMG jouait pendant la course effrénée de la Séléka qui lui aurait valu ce « privilège ».
 
La source indique que le présidentiable avocat de la Séléka Mboli-Goumba serait, comme Mme Samba-Panza, reçu presque tous les deux jours au téléphone par l’ancien chef rebelle, Michel Djotodia. De leur coté, Chantal et Michel Djotodia reçoit fréquemment la seconde épouse, enceinte, du futur président de la « République du Nord » à Cotonou au Bénin.
 
L’ancien ministre d’Etat à l'équipement et ministre résident du Mbomou (Est) Crépin Mboli-Goumba a défendu le dossier de l’américain Grynberg relatif à l’expiration du contrat d’exploitation pétrolière en Centrafrique invalidé par l’ex Chef d’Etat François Bozizé. L’américain perd le procès et s’engage à financer la Coalition rebelle de la Séléka par le biais de Crépin Mboli-Goumba afin de déstabiliser le régime de Bozizé. Certaines rumeurs racontent que Crépin Mboli Goumba ferait partie de ceux qui sont dans le collimateur de la Cour pénale internationale (CPI).  
 
Kangbi Ndara


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements