Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Paul Alphonse Soppo: « J’étais d’accord pour le renversement du régime de Paul Biya » !


Alwihda Info | Par - 20 Avril 2016 modifié le 20 Avril 2016 - 13:18

Il compte le Ministre camerounais de la justice,Laurent Marie Esso, parmi ses soutiens. Le liquidateur de l’ex-Méridien Biao affirme qu'il était d’accord pour le renversement du régime de Paul Biya.


Paul Alphonse Soppo
Paul Alphonse Soppo
C’est une déclaration tonitruante, on dirait une déclaration de guerre, qui ne manquera assurément pas de conséquences tant au sommet de l’Etat que pour son auteur. Dans le contexte actuel de l’évocation des souvenirs du coup d’Etat manqué du 06 avril 1984, Paul Alphonse Soppo n’y va pas de langue molle contre Paul Biya.  Le liquidateur de l’ex-Méridien Biao a laissé entendre qu’il était pour le renversement du chef de l’Etat par les armes. Une déclaration publique faite le 10 avril dernier, sur le plateau de l’émission de débats ‘‘7 hebdo’’, sur la chaîne de télévision panafricaine Stv. Interpelé par la présentatrice, il raconte que ’’J’étais à Yaoundé, parce qu’à l’époque, je travaillais au ministère de l’Economie et du Plan. Je me rends au travail, et constate que les routes sont désertes mais qu’il y a de petits groupes qui se forment çà et là. Je me rapproche de l’un de ces groupes pour m’enquérir de ce qui se passe. Et on me fait savoir qu’il semble que la nuit, il y a eu un coup d’Etat. Moi je suis rentré chez moi. Et avec des amis, nous nous sommes mis à écouter la radio. Jusqu’à 09 heures, il n’y avait que la musique militaire.’’  Et puis, l’homme dérive : ’’ce que je vous dis, c’est ce que j’ai vécu. Tout le monde était d’accord à cet instant-là. Tous ceux qui étaient dans la rue, disaient c’est bien, parce que le président ne veut pas ci, ne veut pas ça, ne veut pas prendre telle décision. J’étais dans la rue, nous étions à côté du bâtiment de la Sni encore en construction. Et nous avons vu, moi j’ai vu les commandos de Koutaba atterrir au stade Malien de Yaoundé’’.
Paul Alphonse Soppo ne se montre pas uniquement en fervent partisan du renversement de Paul Biya par les armes. Il s’affiche aussi comme un dangereux tribaliste en affirmant qu’il a dû condamner finalement le putsch lorsqu’il a appris que ses auteurs étaient des originaires du Grand-Nord. Devant les autres panélistes médusés, il raconte alors que ’’subitement, la musique militaire cesse. Et il y a un discours, le discours est lu par un représentant du Grand Nord. Tout le monde s’est soulevé et a dit jamais. Si c’est ça, nous retournons dans le maquis. Et voilà l’impréparation, c’est ça l’impréparation.’’
Le liquidateur de l’ex Méridien Biao n’a manifestement jamais digéré l’échec du putsch du 06 avril 1984. Il est même très fâché contre les mutins et crie, d’une voix pleine de dépit : ‘‘C’est ça l’impréparation, l’impréparation soit disant d’une révolution, or ça se conçoit, ça se prépare. Parce que s’ils avaient préparé ce coup d’Etat, je suis convaincu qu’ils auraient réussi parce qu’ils avaient pris l’aéroport, ils avaient pris la radio. L’impréparation a fait en sorte qu’ils ne comprennent pas que le petit technicien de la radio, étant donné que c’était la seule voie pour diffuser leur message à travers tout le territoire du Cameroun, que le petit technicien peut-être important. Ils ont négligé tous ces détails. C’est ça donc l’impréparation.’’
Profiteur
La position de Paul Alphonse Soppo est d’autant plus gênante qu’il est actuellement l’un des profiteurs du régime de Paul Biya. Lequel lui a confié et lui garantit la gestion de la liquidation de l’ex-Méridien Biao. Au sein du sérail où il dispose de nombreux soutiens, sa sortie fait des vagues. Des indiscrétions font par exemple état d’un Laurent Esso rouge de colère. Il est de réputation dans les hautes sphères du régime de Yaoundé que le partisan déclaré du coup d’Etat contre Biya est un visiteur de nuit du ministre d’Etat en charge de la Justice, Garde des Sceaux. En clair, qu’il est son confident. Les liens entre les deux hommes sont si forts que   ‘‘toutes les tentatives de le dessaisir de la gestion de la liquidation de l’ex-Méridien Biao du fait de ses frasques sont vouées à l’échec tant qu’il dispose de solides soutiens comme son frère Laurent Esso, l’un des barons du régime du président Biya, qu’il expose forcement par ce type de déclarations. C’est lui qui gère malheureusement les intérêts du boss dans certaines affaires’’ regrette sous anonymat un membre de l’entourage du Minjustice. L’on pourra difficilement soupçonner Laurent Esso d’être derrière l’escalade verbale du liquidateur de l’ex Méridien Biao, mais sa réaction n’est pas moins attendue. D’aucuns invoquent même déjà une possible rupture entre les deux hommes.
Sur le plateau de télévision, les réactions contre les déclarations de Paul Alphonse Soppo ne se sont pas faites attendre. Irrité, l’homme politique Anicet Ekane, assène: ’’il vient d’avouer qu’il était d’accord pour le coup d’Etat. Une assertion qui me glace. Son seul problème contre la prise de pouvoir par les armes est une connotation régionaliste. Ce n’est que dans ce cas qu’il se déclare contre le coup d’Etat, que son problème c’était que les Camerounais du Nord ne puissent accéder au pouvoir mais il est prêt à une prise de pouvoir par les armes. Vraiment c’est une dérive scandaleuse qui sectionne le pays en « Bantoustan», les gars du Nord ne sont pas bons pour le pouvoir, les Bamiléké non plus, il faut qu’on reste soit disant entre nous.’’ L’ancien président du Manidem fait savoir par la suite que ’’Nous, nous étions contre ce coup d’Etat. Quel qu’il soit. Pourquoi ? Parce que l’arrivée de Biya au pouvoir était une avancée par rapport à ce qu’était le régime d’Ahidjo. Et l’Upc à laquelle moi je militais en ce moment-là et ce depuis 1973, nous avons soutenu Biya, lui demandant de faire en sorte que ce pouvoir un peu plus ouvert, plus démocratique, soit consolidé.’’

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements