Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Peuple tchadien, entonne l’hymne de la victoire


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ - 1 Février 2008 modifié le 1 Février 2008 - 18:36

A l’unisson, Brisons le rempart de l’humiliation, de persécutions, de mensonges, de pillage de nos ressources naturelles. Oui, détruisons la machine a tuer qui travaille sans répit depuis 17 ans dans notre pays, tuant des vies innocentes, broyant, charcutant et brûlant les corps de nos paisibles compatriotes sans faire distinction entre femme, enfant et vieillard. Abbas Kayangar


Faisons monter au ciel l’écho de notre joie pour saluer le courage de nos vaillants combattants qui croise le fer avec les forces a la solde du suppôt du diable. Conjuguons nos efforts pour briser une fois pour toute la chaîne de l’ignominie qui entaille la chair de notre peuple depuis 17 années macabres. Avec un esprit triomphant et fort, proclamons la liberté retrouvée de notre peuple face a une force occulte prônée par un homme sans foi ni loi, un prédateur innommable. Vaillant fils de Toumaï, a toi l'honneur et la puissance de prendre ton destin en main tu dois dire non a la cruauté et a la dictature du maître des ténèbres logeant au palais rose. Tu es un vaillant, pacifique et fier peuple, tu ne dois aucunement obéissance a un homme cupide, sanguinaire et mafieux qui te suce jusqu'à la moelle. De tous les coins du Tchad, chantons a l’unissons l’hymne de la victoire. De Aouzou a Maro, de Mao a Adré, de Faya a Mbaibokoum, de toutes les régions du Tchad, portons le flambeau de la victoire inéluctable face aux forces obscures. A l’unisson, Brisons le rempart de l’humiliation, de persécutions, de mensonges, de pillage de nos ressources naturelles. Oui, détruisons la machine a tuer qui travaille sans répit depuis 17 ans dans notre pays, tuant des vies innocentes, broyant, charcutant et brûlant les corps de nos paisibles compatriotes sans faire distinction entre femme, enfant et vieillard. Ensemble, disons non a la duplicité de la France et marchons vers la victoire finale, délivrons notre peuple des mains d’une des plus implacables dictatures, sauvons notre peuple du prédateur DEBY et sa racaille assoiffée de sang. En avant, en avant le peuple victorieux du Tchad ! En avant, en avant braves fils de Toumaï aucune balle ne peut stopper ta flagrante marche populaire de libération nationale. Abbas Kayangar