Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Pollution : Le Tchad émet 20% de la poussière mondial


- 12 Mars 2014 modifié le 12 Mars 2014 - 21:11


Selon les résultats d'une étude réalisée par trois chercheurs américains et britanniques depuis, 2005, la poussière partie du désert de Djourab, se répand par le vent jusqu'en Amérique du Sud, notamment en Amazonie. Une partie de cette poussière, durant son parcours, tombe dans l'océan Atlantique et par sa composition, contribue aux nutriments indispensables des phytoplanctons, a déclaré le paléontologue, Pr Martin Todd à Xinhua. Cette poussière est composée d'éléments minéraux qui participent à la fertilisation du bassin forestier de l'Amazonie considéré comme le poumon de la planète. Selon Pr Martin Todd, sur le plan météorologique, les vents de sable du désert, incluant ceux de la dépression de Bodelé, participent au refroidissement de la température au niveau planétaire, favorisent la pluviométrie et atténuent les cyclones.


Crédit photo : © voyages.ideoz.fr
Crédit photo : © voyages.ideoz.fr
Pr Richard Washington, lui aussi paléontologue, a mis en exergue le rôle que le Tchad joue dans l'équilibre de l'écosystème mondial. Selon ce chercheur américain, la dépression de Bodelé est une offre non négligeable du Tchad pour l'équilibre du bassin forestier amazonien par sa fertilisation, tout comme pour l'océan à travers les nutriments qu'elle offre à ses micro-organismes. Le phytoplancton est enfin pour le climat par le voile de couverture qu'elle induit, protège de la chaleur directe des rayons solaires et favorise la pluviométrie, a-t-il expliqué. La dépression de Bodelé est considérée comme l'endroit le plus poussiéreux du monde. Cette zone de basse plaine est une dépression géographique située au nord du Tchad dans la région de Borkou, plus précisément entre Faya-Largeau et Kouba Olanga.
 
C'est dans le désert du Djourab, à 800 km au nord de N'Djaména, capitale du Tchad, qu'a été découvert, le 19 juillet 2001, le plus vieil hominidé révélé à ce jour (plus de 7 millions d'années). Bodelé est, par ailleurs, le point le plus bas du Tchad et la partie la plus profonde de l'ancienne mer paléo-tchadienne. Elle constitue la source de tempête de poussière la plus importante du monde. Selon les trois chercheurs, en dix jours, la poussière de Bodelé peut être transportée du Tchad vers le bassin amazonien. Nous avons des instruments pour mesurer la vitesse du vent et sa direction. Les images satellitaires peuvent bien voir le phénomène, a indiqué Pr Richard Washington. Les vents forts forment des dunes. Les caractéristiques de la dépression de Bodelé et ses conséquences sur l'environnement mondial est qu'elle emporte 120 millions de tonnes par an et représente 20% de la poussière dans le monde.
 
En dépit des problèmes de santé publique qui se manifestent par les maladies respiratoires pendant la saison sèche, le trio des chercheurs justifie l'utilité d'une telle recherche dans plusieurs facteurs. La poussière nourrit l'écosystème mondial, les océans et les forêts et enrichit le sol et le sous-sol. (...) Lire la suite