Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Premier jour de la participation de Faure Gnassingbé à la 71e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations unies


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Septembre 2016 modifié le 20 Septembre 2016 - 22:52


Premier jour de la participation de Faure Gnassingbé à la 71e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations unies
Lomé, le 20 septembre 2016-Le Président de la République participe du 19 au 22 septembre à New York à la 71e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations unies.

Cette 71e session ordinaire a été ouverte le 13 septembre et s’achèvera le 12 décembre 2016. Le traditionnel débat général est prévu du 20 au 26 septembre 2016. Cette session qui se tient un an après l’adoption des ODD est placée sous le thème : «Les objectifs de développement durable, un élan universel pour transformer notre monde». Présent à New York, Faure Gnassingbé participera à plusieurs réunions d’échanges axées sur l’évaluation de la mise en œuvre des ODD.

Pour son premier jour, le chef de l’Etat a participé à la cérémonie d’ouverture de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la gestion des mouvements massifs de réfugiés et migrants. Faure Gnassingbé a ensuite été à la Réunion des Chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine (CPS-UA).

Dans l’après-midi au siège des Nations Unies, le chef de l’Etat a procédé à la Signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. En attendant la ratification, Faure Gnassingbé a ainsi validé les documents issus de la COP21 qui s’est tenue en décembre 2015 à Paris. C’était en présence du ministre de l’environnement et des ressources forestières, André Jonson, et de son collègue de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi. Pour le chef de l’Etat, la signature de cet Accord relève du devoir et du sens de responsabilité. « Nous devons agir en toute responsabilité, en vue de préserver un environnement vivable et viable, pour nous-mêmes et pour les générations futures », a  écrit Faure Gnassingbé sur son compte twitter.

Rappelons que l’Accord de Paris a pour objectif de réduire le réchauffement climatique à 2 °C - voire 1,5 °C. Son entrée en vigueur nécessite la signature sa ratification par 55 Etats qui totalisent 55% des émissions de gaz à effet de serre. A ce jour, 27 Etats ont déjà ratifié ledit accord. L’organisme onusien en charge du climat a fixé la date limite de signature au 21 avril 2017.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements