Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Présidentielle 2016 au Congo : le corps diplomatique invité à accompagner l'année électorale


Alwihda Info | Par Serge Tchiloumbe - 6 Janvier 2016 modifié le 6 Janvier 2016 - 20:24

2016 est une année électorale pour le Congo Brazzaville. A l’occasion de la traditionnelle cérémonie présentation des vœux de nouvel an du corps diplomatique au couple présidentiel, le président Denis Sassou N’Guesso a lancé à son endroit une invite sur le respect de la souveraineté de son peuple pour dynamiser davantage la coopération bilatérale et multilatérale fondée sur les conventions internationales.


Poignée de main entre Denis Sassou N'Guesso et l'ambassadeur des USA
Poignée de main entre Denis Sassou N'Guesso et l'ambassadeur des USA
En début de cette nouvelle année, le corps diplomatique accrédité au Congo n’a pas dérogé à la règle. Il a mis à profit la date du 6 janvier pour se consacrer à la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux au couple présidentiel. Doyenne du corps diplomatique, Marie Charlotte Fayanga, Ambassadeur de la RCA au Congo a balisé le terrain dans son discours bilan de l’année 2015. Elle a beaucoup insisté sur les grands fléaux qui menacent la paix dans le monde, notamment la montée du terrorisme et le péril migratoire en méditerranée des populations en détresse à qui « l’Etat islamique a imposé le choix cornélien entre la valise et le cercueil. »

En réponse à la doyenne du corps diplomatique, Denis Sassou N’Guesso, compatissant aux malheurs des africains a dit que « la République du Congo… sera toujours aux côtés des peuples victimes de la barbarie terroriste. » En rapport avec les échéances électorales qui pointent à l’horizon, le président congolais, de vive voix, a demandé aux « vrais amis du Congo » de respecter la souveraineté du peuple congolais. Ce, à travers « le renforcement d’une coopération dynamique et mutuellement avantageuse » fondée sur la stricte observation des conventions internationales.

Cette invite du chef de l’Etat congolais à l’endroit du corps diplomatique accrédité au Congo est un appel au ressaisissement lancé en direction de certains pays qui s’érigent en véritables donneurs de leçons oubliant même le principe cardinal qui sou tend les relations internationales, à savoir la « non ingérence dans les affaires intérieures des Etats.»

Personne n’oublie qu’en 2015, le Congo a été longuement objet d’une certaine diabolisation pour ses choix politiques par de nombreux pays occidentaux. Si la France a semblé tempérer ses ardeurs à propos du référendum constitutionnel, les USA par contre sont restés intraitables refusant même de reconnaître les résultats du scrutin référendaire, pourtant reconnu par l’ensemble de la communauté internationale.

Les « vrais amis du Congo » auxquels, Denis Sassou N’Guesso fait mention ce sont ceux , sans doute, qui ont contribué de façon significative, au renforcement de la crédibilité extérieure du Congo et à son rayonnement sur la scène internationale, ainsi que ceux qui l’ont assisté et continuent à l’assister dans les épreuves les plus douloureuses. Allusion faîte à cette chaîne de solidarité internationale qui s’est tissée autour des événements du 4 mars 2012.

A noter que, les présentations des vœux de nouvel an se poursuivront, les 7 et 8 janvier avec respectivement les corps constitués nationaux et les forces vives de la république congolaise.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements