Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Présidentielle du 20 mars 2016 : Les observateurs de l'Union Africaine relèvent des avancées politiques notables


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 22 Mars 2016 modifié le 22 Mars 2016 - 19:06

La mission d'observation de l'Union Africaine a rendu publique les conclusions préliminaires de sa mission à la presse nationale et internationale, ce mardi 22 mars 2016, à Brazzaville. Les observateurs de l’UA ont ainsi dit leur satisfaction, quant à l'organisation et au déroulement de l'élection du 1er tour de l'élection présidentielle en République du Congo.


Présidentielle du 20 mars 2016 : Les observateurs de l'Union Africaine relèvent des avancées politiques notables
Présidentielle du 20 mars 2016 : Les observateurs de l'Union Africaine relèvent des avancées politiques notables
La mission de l'Union Africaine, conduite par l’ancien premier ministre djiboutien, Dileita Mohamed Dileita, avait pour objectif d’évaluer de façon indépendante, impartiale et objective du processus électoral en République du Congo. Cette évaluation repose sur les textes de l'institution régionale Africaine relatives aux élections démocratiques et à la gouvernance électorale.

Ainsi, Dileita Mohamed Dileita a précisé à la presse que la méthodologie d'observer à court terme consistait à évaluer non seulement la campagne électorale, mais aussi le scrutin en lui-même sans oublier la publication des résultats provisoires et définitifs, y compris le contentieux.

Les délégués de l'Union Africaine ont été déployés à travers les 12 départements du Congo, dont Brazzaville. Sur la base d'un rapport qu’il a remis à la presse, le chef de la mission a relevé que le scrutin du 20 mars dernier aura été inclusif et compétitif. Par là, la mission a-t-elle observé des avancées politiques, gages d'une élection apaisée.

En effet, selon Dileita Mohamed Dileita, le système électoral congolais a connu des progrès, notamment avec l'institutionnalisation du bulletin unique, l'évolution des missions de la commission nationale électorale indépendante (Cnei), la régularité dans l'attribution du temps d'antenne et sur bien d'autres dimensions relatives à une élection crédible et transparente.

Dans un échange avec la presse, Dileita Mohamed Dileita a salué l'engagement et la détermination du peuple congolais dont la maturité a favorisé sa participation active au processus électoral. La délégation de l'Union Africaine s’est également réjouit du caractère apaisé du climat qui a prévalu tout au long du processus.

En somme l'Union Africaine a dit sa satisfaction pour le bon déroulement du scrutin présidentiel, du 20 mars dernier. Elle a toutefois formulé des recommandations au gouvernement, en lui demandant de « poursuivre le dialogue inclusif entre les différents acteurs de la vie nationale », ainsi que les reformes en vue de renforcer la démocratie et les institutions démocratiques au Congo.

A l'administration en charge des élections, les observateurs de l’UA recommandent de « communiquer davantage avec les acteurs politiques et de renforcer les capacités du personnel électoral. La mission de l’Union Africaine recommande enfin aux partis politiques de « préserver le climat actuel de paix en évitant tout discours incendiaire ».
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements