Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Présidentielles au Congo : Denis Sassou N’Guesso annonce sa candidature


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 21 Février 2016 modifié le 21 Février 2016 - 11:56

Le suspens est levé. Le Denis Sassou N’Guesso est candidat à sa propre succession. Le président congolais vient de faire acte de candidature à la présidentielle du 20 mars prochain, en réponse à la question posée par un jeune congolais, au cours d’un dialogue intergénérationnel, qui a eu lieu ce vendredi 19 février 2016, à Kintélé (banlieue nord de Brazzaville).


Présidentielles au Congo : Denis Sassou N’Guesso annonce sa candidature
Présidentielles au Congo : Denis Sassou N’Guesso annonce sa candidature
La pression était grande sur Denis Sassou N’Guesso. Depuis plus d’un mois, les Congolais vibraient de partout pour exiger sa candidature. Alors que des collectes de fonds, des déclarations et autres actions se multipliaient avec le même objectif, à savoir obtenir la candidature du président Denis Sassou N’Guesso, lui faisait durer le suspens.

Celui que le peuple appelle affectueusement « le bâtisseur » a choisit ce 19 février 2016, pour mettre un terme à l’interrogation qui devenait envahissant pour tous ceux qui croient en ses capacités d’homme d’Etat pour mener le Congo à bon port, en annonçant qu’il est candidat à l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 20 mars 2016.

Le contexte de l’annonce de la candidature de Denis Sassou N’Guesso a tout de même surpris plus d’un observateur. En effet, quelques 1 500 jeunes étudiants congolais, élite intellectuelle de la République a reçu le chef de l’Etat congolais pour échanger avec lui autour du thème «la jeunesse et le développement du Congo» et à l’occasion de ce que ces jeunes ont dénommé le «dialogue intergénérationnel ».

C’est en répondant à la dernière question de la série d’une demi-douzaine, environ, qui lui a été posée que Denis Sassou N’ Guesso a brisé la glace. En effet, un jeune paneliste sans froid aux yeux, saisissant l’occasion d’un ‘’échange sans tabou’’ lui a demandé clairement s’il se porte candidat à l’élection présidentielle du 20 mars 2016. « Bien sûr, je suis candidat ! », a ainsi déclaré le chef de l’Etat congolais, de façon aussi directe que la question qui a suscité cette réponse.

Mais, le dialogue intergénérationnel a débuté par le discours circonstanciel du président du Conseil national de la jeunesse, Bersol Exaucé Ngambili Ibam, qui a salué les efforts consentis par les pouvoirs publics dans l’affranchissement et la formation de la jeunesse, avant de préciser que le chemin à parcourir reste encore long. Pour lui, ce face à face entre le chef de l’Etat et la jeunesse congolaise, représentée dans cette salle est à écrire en lettre d’or. « Dialoguer avec son excellence Monsieur le président de la République, est souvent une utopie ou encore un rêve pour les jeunes », a-t-il relevé, avant de souligner que pour la République du Congo, ce rêve est devenu une réalité.

Dans une salle enthousiaste comme les étudiants savent le faire, le discours de circonstance du président du conseil national de la jeunesse a fait suite au jeu de questions-réponses entre le président de la République et les jeunes, tous animés par la volonté de lui poser au moins une question.

La jeunesse Congolaise a donc voulu savoir l’option à prendre face aux exigences de la Nouvelle République et surtout faire le point sur la marche du pays vers son développement, notamment de son accession à l’indépendance en 1960 à ce jour.

Devant les jeunes qu’il a exhortés à poser toutes les questions y compris celles qui fâches, Denis Sassou N’Guesso a, tout à son aise, rappelé le parcours du pays, l’effort des générations successives qui ont gouverné le pays depuis 1960, jusqu’à ce jour. Pour lui, la marche est encore longue. Mais, quelque chose s’est fait depuis lors, ne serait est-ce que sur le plan des infrastructures dont le pays ne disposait nullement en Août 1963. Selon Denis Sassou N’Guesso, le Congo a fait du chemin. Des efforts sont en train d’être consentis pour améliorer la situation du pays, des défis énormes ont été relevés », a soutenu le président Denis Sassou N’Guesso, a-t-il affirmé, avant de préciser que le pays doit poursuivre la marche vers son développement.

Avec modestie, Denis Sassou N’Guesso a précisé que dans « tous les domaines de la vie des congolais, quelques efforts ont été faits, dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la construction ; bref le Congo vient de loin et beaucoup reste à faire. »

Sans conteste, le président congolais vient de donner suite aux nombreux et incessants appels de ses compatriotes qui ont, à travers le pays, souhaité et à la limite exigé sa candidature à l’élection présidentielle à venir. S’inscrivant dans le droit fil des recommandations de la charte africaine de la jeunesse ce dialogue intergénérationnel a permis aux jeunes présents dans la salle de mesurer combien Denis Sassou N’Guesso est en phase avec leurs préoccupations.
 



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements