Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Produits agroalimentaire et de l’artisanat de Côte d'Ivoire: Les acteurs à la recherche d’une croissance de l’exportation sur le marché de l’Agoa


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 24 Novembre 2016 modifié le 24 Novembre 2016 - 07:01


Collecter et analyser les expériences, contraintes et mesures existantes, à travers des échanges, pour définir les orientations stratégiques, ainsi que les actions pratiques à mener, à court et à moyen terme. Afin d’assurer le développement des produits des secteurs agroalimentaires et de l’artisanat, la diversification des marchés et la croissance des exportations sur le marché américain. Ce, dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (Agoa).
Tel est l’objectif de la deuxième session d’atelier de deux jours dédiée aux secteurs prioritaires ciblés (anacarde, fruits tropicaux, manioc, artisanat) ouvert le 23 novembre à Abidjan-Cocody. Organisée par l’Agence américaine pour le développement (Usaid), à travers son projet West Africa Trade and Investment Hub (Trade Hub) en collaboration avec le ministère du Commerce, la Banque africaine de développement (Bad), l’Association pour la promotion des exportations de Côte d’Ivoire et le Conseil national des exportations (Cne), cette rencontre réunit plus d’une soixantaine d’intervenants des filières agroalimentaires et de l’artisanat.
Au nom du ministre de Commerce Jean Louis Billon, Le directeur général du Commerce extérieur, Kaladji Fadiga a relevé la nécessité de la mise en place d’un cadre formel et efficace pour l’intensification des exportations de produits agroalimentaires et de l’artisanat vers le marché américain. Ce, au-delà de l’expression de la volonté et de la détermination politiques des dirigeants. Il a souligné que la Stratégie nationale en cours d’élaboration « est un programme ambitieux qui permettra aux producteurs, exportateurs, transformateurs, ainsi que les opérateurs économiques d’être mieux outillés Pour comprendre, connaître et exploiter les opportunités d’affaires sur le marché américain ».Avant d’ajouter : « Cette stratégie telle qu’elle sera conçue nous aidera à rendre nos produits plus compétitifs sur le marché national et les marchés internationaux, en particulier celui de l’Amérique ».
Signalons que cette deuxième session d’atelier se tient après celui qui a réuni les acteurs du secteur textile et habillement les 18 et 19 octobre dernier à Abidjan.