Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Programme APRON®Star : Des agriculteurs au Sénégal obtiennent des augmentations considérables de leur rendement


Alwihda Info | Par SYNGENTA - 28 Février 2017 modifié le 28 Février 2017 - 14:04

Syngenta présente le Partenariat de Traitement des Semences, soutenu par le financement du Programme pour l’Amélioration des Technologies et des Semences de l’USAID, au Congrès 2017 de l’AFSTA


L'Agriculture Au Senegal. Crédits : Sources
L'Agriculture Au Senegal. Crédits : Sources
DAKAR, Sénégal – Le programme Seedcare (gestion des semences) de Syngenta pour les petits exploitants agricoles au Sénégal a conduit à des hausses de rendements impressionnants du millet perlé (1,2 t/ha + 40 %), du sorgho (1,1 t/ha + 86 %), du maïs (2,7 t/ha + 101 %), du riz irrigué (9,4 t/ha + 11 %), et du riz pluvial (2 t/ha + 33 %). Les réalisations de la première année du projet APRON®Star au Sénégal sont l'un des axes d’intervention de Syngenta au congrès de 2017 de l’Association Africaine du Commerce des Semences(AFSTA) qui a lieu cette semaine à Dakar, au Sénégal.

Au Congrès de l'AFSTA, Syngenta présentera les résultats et les enseignements tirés de son partenariat avec le Partenariat de Traitement des Semences, financé par l’Agence Américaine pour le Développement international (USAID), mis en œuvre par l'AGRA (Alliance pour une révolution verte en Afrique) afin de renforcer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des agriculteurs au Sénégal. L’entreprise accueillera également un atelier Seedcare (gestion des semences) où l'une des sessions sera consacrée à la façon d’augmenter les rendements agricoles en utilisant moins de ressources.

La hausse des prix des denrées alimentaires est une question centrale au Sénégal car il est l'un des principaux importateurs mondiaux de produits alimentaires. Selon le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies 50 % de la population sénégalaise se trouve en situation d’insécurité alimentaire. De petits exploitants agricoles au Sénégal sont confrontés à des sécheresses et à des inondations périodiques qui ont entrainé la dégradation et l’érosion des sols. Tout ceci rend difficile la satisfaction de la demande en produits alimentaires et la sauvegarde des moyens de subsistance de la population sénégalaise. Un meilleur accès à des semences et intrants de qualité, et des technologies complémentaires telles que le traitement des semences, est considéré comme un élément essentiel pour l’augmentation de la productivité des petits exploitants agricoles et pour améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales au Sénégal.

Au début de l’année 2016, Syngenta a lancé le projet de traitement des semences APRON®Star au Sénégal, dans le cadre de son engagement en faveur d'une agriculture durable à travers le Good Growth Plan (Plan de croissance positive). Ce projet, d'une durée de deux ans, est soutenu par le SSTP (Partenariat pour l’amélioration des semences et des technologies) et vise à améliorer l'accès à des semences de haute technologie et à la technologie de traitement des semences, la formation à leur utilisation optimale et sûre, et la prise de conscience de l’impact positif sur l’augmentation des rendements agricoles.

« Nous croyons qu'un secteur agricole prospère est vital pour renforcer les petits exploitants agricoles et promouvoir des communautés rurales dynamiques au Sénégal – et au-delà », a déclaré Thomas Peyrachon, Responsable du Développement pour Seedcare Monde, à Syngenta. « Syngenta s'engage à améliorer les rendements des petits exploitants agricoles de manière à créer de la valeur pour tous, de la façon la plus durable. Le projet APRON®Star n'est qu'un exemple de notre engagement à accroître la productivité et les revenus à travers la région», a-t-il ajouté.

À ce jour, Syngenta et son partenaire-distributeur local RMG Concept Limited, ont mené des programmes pilotes pour les grandes cultures, notamment le maïs, le millet, le riz, l'arachide et le sorgho. Ils ont pu toucher plus de 15 000 agriculteurs, dont un tiers de femmes, avec des formations sur le traitement des semences et l’utilisation sûre des produits phytosanitaires. Les résultats ont été extrêmement encourageants, avec une augmentation considérable des rendements pour les agriculteurs. De plus, le projet a sponsorisé le développement d'un centre d'excellence (CoE) à Matam pour garantir un meilleur accès aux semences traitées par les entreprises locales et un nouveau réseau de revendeurs.

Après avoir testé le modèle au Sénégal avec des résultats prometteurs, Syngenta et ses partenaires se visent maintenant à élargir la distribution de APRON®Star et la mise à disposition de semences traitées à plus d'agriculteurs au Sénégal et dans d'autres pays.