Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Santé

Programme de santé communautaire au Congo : Plus de 5000 patients consultés et traités à Mouyondzi


Alwihda Info | Par Arcy Ouenabio - 28 Juin 2016 modifié le 28 Juin 2016 - 18:26

Seize jours après son lancement à Mouyondzi, pour ce qui est de la première phase dans la Bouenza, le programme de santé communautaire est à l’heure du bilan. Au total, 5632 patients consultés et traités. Ce bilan a été rendu public, ce 28 juin 2016, à Brazzaville, au cours d’un point de presse co-animé par le Coordonnateur technique, le Docteur Koutaba et le docteur Bembé, Superviseur du Programme.


Les docteur Koutaba et Bembé, au cours du point de presse

A Mouyondzi, la couverture sanitaire est assurée régulièrement par l’hôpital de base, Robert Makele. Mais, depuis, le 13 juin dernier, elle est renforcée par le programme de santé communautaire dont les opérations autrement appelé « Santé gratuite » arrivent au terme pour ce qui est de la première phase dans le département de la Bouenza avant que la ville de Madingou ne prenne le relais courant première quinzaine du mois de juillet.

Eu égard aux résultats obtenus, le docteur Bembé, Superviseur du Programme, a exprimé un satisfecit total suite à l’engouement qui a prévalu le long de ces opérations. Ce même constat a été fait par le coordonnateur technique, le Docteur Koutaba qui a loué la prouesse et la dextérité avec lesquelles les médecins commis à la tâche ont fait montre le long de ces opérations, en dépit de quelques soucis d’ordre technique.

Selon le bilan dressé par le Docteur Koutaba, le programme a consulté 5632 patients dans plusieurs spécialités. Concernant la chirurgie, 288 patients accueillis pour 315 interventions chirurgicales notamment 75 patients pour 82 interventions dans la chirurgie générale ; 61 patients pour 77 interventions dans la chirurgie pédiatrique) ; 122 patients en Ophtalmologie; 11 en ORL pour 14 interventions) ; 8 patients en Gynécologie, et 11 patients en BMF. Dans la stomatologie, 544 dents ont été extraits. Outre la chirurgie, plusieurs examens de laboratoire ont été réalisés avec 2500 examens de laboratoire et 2300 en rayon X.

Face à ce bilan combien élogieux, la ville de Mouyondzi occupe jusqu’à présent la deuxième place après Pointe-Noire qui avait enregistré 11260 malades.

Il sied de noter que ces opérations de Mouyondzi ne se sont pas arrêtées seulement sur des cas chroniques, mais aussi sur des cas d’urgence et ce, grâce à la collaboration des médecins et agents médicaux locaux. Au total, 20 cas d’urgences (l’anémie et le diabète) ont été consultés et soignés.

Innovations et perspectives

La particularité à Mouyondzi a été l’introduction de la Carte Personnalisée du Patient(CPP), une innovation technologique qui a pris corps, dans sa phase pilote, et qui va s’étendre à Madingou dans la première quinzaine de juillet. Pour le Docteur Bembé, cette carte contient toutes les données cliniques du patient afin de faciliter le suivi des malades aussi bien au Congo qu’à l’étranger surtout dans les évacuations sanitaires et permettra de supprimer, dans les années à venir, le support papier. Cette expérience pilote de la Carte Personnalisée du Patient (CPP) va se poursuivre à Madingou.

En sus, cette quatrième édition du programme de santé communautaire a connu aussi une innovation avec le déparasitage systématique de tous les patients.

Il n’a pas manqué de préciser que, les opérations de Madingou qui commencent dans la première quinzaine de juillet doivent tenir compte des doléances et manquements observés à Mouyondzi. Il s’agit notamment des examens qui concernent la biologie médicale et l’électrophorèse de l’hémoglobine afin de savoir avec exactitude si le patient a une tare drépanocytaire.

Au point de vu chirurgie, « il y a une forte probabilité que l’offre chirurgie soit beaucoup plus étendue par l’apport d’un nouveau bloc chirurgical, parce que Madingou aura beaucoup plus de patients qu’à Mouyondzi et l’offre technique sera encore beaucoup plus importante, » a conclu le docteur Bembé, Superviseur du programme.

A noter que, le Programme de Santé Communautaire est l’initiative de l’Honorable Denis Christel Sassou Nguesso, député de la circonscription d’Oyo qui a commencé à Pointe-Noire et s’est poursuivi dans les villes de Ouesso dans la Sangha, Ewo dans la Cuvette-Ouest actuellement dans la Bouenza avec Mouyondzi et Madingou.
 

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements