Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Projet de recolonisation de l'Afrique: La strategie dans un pays d'Afrique Noire (Point de vue)


Alwihda Info | Par SOUL BAH (soulbah5047@hotmail.com) - 9 Juillet 2012 modifié le 9 Juillet 2012 - 10:54


Projet de création de la Direction Centrale de Relais d’Information et de la Communication (DCRIC) RPG Arc-en-ciel

La DCRIC est un service central de renseignement au service du Parti et du Président de la République. Elle a le droit d’exercer le droit de contrôle et de surveillance sur toutes les activités des personnes morales et physiques en République de Guinée et en rendre compte au Président de la République.

Compte tenu de son caractère spécifique (stratégique et secret) pour rehausser la qualité de ses services, la centrale peut utiliser les services d’agents spécialisés étrangers selon les besoins.

Le centre doit être considéré comme un moteur important de la Sécurité intérieure, extérieure et de l’Economie Nationale. Par conséquent, elle doit être dirigée dès le départ par des compétences, l’intégrité, la loyauté et la fidélité au Président. Citation « je ne veux pas que le PRG soit comme le PDG et le PUP je veux que le RPG Arc-en-ciel vive cent ans après moi» fin de citation.

La principale mission de cette centrale consiste à l’étude et l’analyse de cette noble ambition du fondateur du RPG.

C’est cette mission qui justifie sa particularité et la met au centre de toutes les actions et programmes du Président.

Son respect est une obligation par tous les gestionnaires de l’Etat car la vie et la survie de tous les militants et responsables qui ont servi loyalement le RPG en dépendent.
La centrale est une institution de prévoyance et de sécurité au service et à la discrétion du Président et ses Mandataires.
Elle est une centrale de relais ou d’interface entre :
- La Direction Générale de la Sécurité Intérieure et Extérieure ;
- Les structures de base du Parti ;
Et
Le Président de la République.
Missions Principales :
Sur le plan des renseignements
La mission de la DCRIC consiste à:
La collecte et le traitement des renseignements donnés par les militants,
S’assurer que tous les renseignements donnés par les militants arrivent à temps au Président ;
La lutte contre la rétention du renseignement ;
Elle est un service transversal.
Sur le plan stratégique
le recueil des propositions constructives des militants relatives à certaines situations ou préoccupations;
recueillir l’avis des militants sur toutes questions qui ne peuvent pas être dites en public ;
proposer au Président des approches de solutions sur toutes les questions d’intérêt public et stratégique ;
Suivre le fonctionnement du Parti et l’administration secrètement et remonter tous les cas de dérapages ou de disfonctionnements capables d’affecter le bon fonctionnement du Projet de société du Président ;
Etre l’œil et l’oreille du Président dans tous les services publics et mixtes ;
Proposer des stratégies d’affaiblissement et de désorganisation de tous les cibles de sabotages ;
Etudier toutes les voies possibles pour l’utilisation rationnelle de l’arme économique en vue de pérenniser le projet de société du Président et le RPG arc-en-ciel ;
Effectuer des voyages d’échanges d’expériences dans les pays amis comme : L’ANGOLA, L’Afrique du sud, la France, les USA et la Chine.
Construire une plate forme secrète de toile d’araignée relationnelle politico sociale entre les différents segments des pouvoirs locaux, administratifs et économiques.
Constituer le répertoire informatisé de tous les services et axes stratégiques du pays ;
Contrôler la politique d’emploi et de placement et/ou de promotion des cadres dévoués pour la cause et respectueux de la confiance placée en eux.
Sur le plan Economique
Le Président Nixon a indiqué dans son livre la Vraie Guerre ou la 3eme Guerre Mondiale « qu’en tenant compte des rapports de forces militaires avec l’ex Russie et pour maintenir la stabilité dans le monde, qu’il faut utiliser l’arme Economique et qu’ à coup sûr, les USA pourront non seulement affaiblir l’ennemi, mais aussi aller à la conquête des ses alliés».
La centrale doit collaborer avec des partenaires techniques étrangers en vue de conseiller le Président sur la meilleure option de renverser la tendance économique en faveur des Militants du RPG Arc-en-ciel et d’assurer la sécurité extérieure du Pays ;
Conseiller le Président et veiller sur la gestion et le contrôle des secteurs stratégiques de l’économie qui ne doivent pas du tout être contrôlés par l’opposition ce sont :
1. L’Agriculture et L’Agro industrie ;
2. La politique de reconstruction des marchés et de redistribution des espaces commerciaux ;
3. Les grandes Sociétés de construction, immobilière et les hôtels ;
4. Les infrastructures dans les zones minières ;
5. Les Petites et Moyennes Industries (PMI) ;
6. La Centrale doit transformer les idéaux et les relations du Professeur en acquis et réalités économiques à travers la coopération Internationale ;
7. la gestion des contrats économiques avec les partenaires étrangers comme les pays émergeants doit être au bénéfice des chainons du Parti ;
8. La centrale doit suivre de près les grandes orientations du Président pour en faire des instruments ou des leviers du pouvoir.
Sur le plan de la communication
La centrale doit collaborer avec le Bureau de Presse sur ses faiblesses et envisager des mesures correctives notamment :
Les sabotages de l’opposition à l’extérieur et sur les sites internet, à cet effet, nos cibles seront : les institutions, les chambres de commerces, les radios étrangères, les universités, les parlements etc.
Veiller désormais sur la politique d’acquisition de permis de création de sociétés de technologies et de la communication ;
Etudier les stratégies de renversement de la tendance ou la récupération par tous les moyens du monopole de la communication avec l’opposition ;
Elaborer une politique de Promotion de l’image du Président et de la Guinée à l’extérieur ;
La formation des lobbies de communication à Londres, en Allemagne aux USA et en France ;
Equiper et structurer la Radio Manden et celle de la Basse Guinée à New York ;
Etudier et proposer la possibilité de mise en place d’un réseau de communications et de renseignements et campagne politique très puissant à l’extérieur notamment :
- Au SENEGAL;
- A New York;
- En Guinée Bissau ;
- En France ;
- Au Mali et en Cote d’Ivoire cela, à travers les bureaux des Guinéens dans ces pays.
Veiller sur la formation ou l’élection du Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger dont les 70 pour cent doivent être membres de la centrale obligatoirement ;
Créer au moins 14 sites internet bien performants animés en Anglais et en Français par les différents segments de la centrale. A l’image des ivoiriens aux USA, créer un journal Guinéen en Anglais et en Français distribué à New York et à Londres.
Sur le plan des ressources humaines
Expérimenter le système Américain à notre manière :
Que l’occupation de certains postes de responsabilité soit désormais subordonnée à l’appartenance à la Centrale (la méthodologie de sa mise en application sera instruite par le Président tout comme la DGSIE en collaboration avec la centrale pourront statuer sur la question. Ce sont :
• Les Directeurs des Ressources Humaines des Départements et Sociétés mixtes;
• Les Directeurs Généraux adjoints de toutes les grandes compagnies mixtes ;
• Les DAF ;
• Directeurs des programmes RTG ;
• Les commissaires et chefs des postes frontaliers ;
• Les premiers responsables des secrétariats centraux ;
• Les administrateurs des Marchés ;
• Les Maires ruraux ;
• Les Maires Urbains ;
• Directeurs Préfectoraux de l’Education de l’Habitat et Cadastre ;
• Directeurs Préfectoraux de la Jeunesse ;
• Directeur National et les Directeurs Préfectoraux de l’Agriculture ;
• Directeur National de la Statistique ;
• Directeur National et les Directeurs Préfectoraux de Douane ;
• Directeur de L’Entretien Routier ;
• Directeur National du Fonds Minier ;
• Directeur National du Budget ;
• Les chefs de quartiers et le porte parole du collectif des chefs de quartiers ;
• Les Secrétaires à l’organisation du Parti RPG Arc-en-ciel ;
• Les Sociétés privées de sécurité de L’Aéroport et du Port ;
• Garde de corps et voire même la sécurité des domiciles ministériels.
Structure et Equipements
Comme la Centrale sera un service de relais de la DGSIE, il sera souhaitable que la centrale soit structurée comme suit :
Trois directeurs dont un Directeur Central qui relève du Directeur Général de la DGSIE
1. Un Directeur Central ;
2. Un DGA ;
3. Un Directeur conseils et stratégies.
Les chefs de services sont des agents détachés
Un Officier des sources ;
Un Analyste ;
Un Service Financier et des Operations ;
Un Secrétariat central et logistique.
Equipements :
7 ordinateurs fixes avec antivirus et accès internet ;
2 ordinateurs APLES PORTABLES ;
2 imprimantes moyennes ;
2 broyeuses de papier ;
6 Bureaux de travail ;
2 appareils photos ;
1 Voiture de Service ;
1 voiture Banalisée ;
20 dictaphones.
Une salle d’écoute des radios et de lecture journaux,
La salle de réception ou le Desk sera la seule accessible au public.
La coordination de la Centrale est assurée par le Ministre Directeur de Cabinet à la Présidence.
En Annexe, une orientation sera donnée pour le suivi et la gestion de certains sujets comme entre autres :
• Les leaders d’opinions ;
• Les Manden Djallon ;
• Les Coordinations ;
• Les Maires ruraux ;
• Les Chefs de quartiers ;
• Les Imams et Pasteurs ;
• La Commune de Ratoma ;
• La Moyenne Guinée dans son ensemble ;
• La Sécurité intérieure et extérieure.
Stratégie
Le Bureau de la Direction Centrale (l’Opérateur, l’Analyste et le Conseiller en Stratégies) doit ou peut être dans un immeuble résidentiel sous forme de bureau de conseil ayant des contrats avec l’Etat et les Sociétés.
Le Bureau de la réception des renseignements doit être basé au QG.
La centrale doit planifier et procéder à l’enquête de moralité sur toutes les personnes qui seront choisies ou désignées pour le commandement sur les plans Administratif, Militaire et Para Militaire, mixte en Moyenne Guinée avec les cadres du Manden Djallon considérés comme des hommes de main par les autres, les Forestiers et les Basse côtiers.