Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Qatar accusé de soutenir des rebelles tchadiens


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 13 Septembre 2017 modifié le 13 Septembre 2017 - 16:33

D’un effectif total avoisinant les 5000 hommes, les mouvements rebelles sont divisés en quatre groupes ethniques dirigés par Mahamat Nouri, Mahadi Ali, Mahamat Hassan Boulimi, Timan Erdimi.


Des Rumeurs persistantes sur la livraison par Qatar des armes aux rebelles tchadiens circulent. La livraison de véhicules est évaluée à cinq cents voire mille. Toujours selon des rumeurs, il semblerait que le petit Emirat aurait octroyé une aide financière d'un million de dollars au groupe de Timan Erdimi et que deux gros avions auraient effectué plusieurs rotations entre Doha et le sud libyen pour décharger des cargaisons de nature militaire. Même s’il est difficile de vérifier la véracité de l’information, l’Emirat a déjà promis publiquement que ceux qui ont soutenu le quarto (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirat arabe unis et l’Egypte) vont payer cher sans toutefois élucider quel genre de paiement.
Terriblement affecté par la disparition de son chef militaire M. Guerdi, grièvement blessé en mai dernier dans les affrontements du Darfour avant de succomber en Libye, Timan Erdimi qui ne parvient pas à unifier les mouvements rebelles autour de sa personnalité, compte sur des défections internes dans le rang de l'armée tchadienne pour parvenir éventuellement à ses fins.

Selon le Centre d’Etudes pour le Développement et la  Prévention de l’Extrémisme (CEDPE), les agitations de Qatar n'auraient aucun effet immédiat sur la stabilité au Tchad pour plusieurs raisons notamment les fortes dissensions inter-rebelles, le refus des Toubous d'autoriser l'accès à une rébellion, l'inaccessibilité de l'axe Libye-Darfour- Tchad due aux rapports excellents du Soudan avec le Président Deby, la faiblesse du groupe islamiste libyen sur lequel compte Qatar.
Profitant de la fête du Tabaski, le Président tchadien Idriss Deby a réitéré l’accusation selon laquelle l’émirat de Qatar apporte un soutien aux terroristes pour déstabiliser son pays. « Le gouvernement  tchadien a rompu ses relations avec Qatar un pays frère et ami puisqu’il voulait amener la déstabilisation chez nous non seulement en soutenant des mercenaires mais aussi des terroristes ». Le Président tchadien a souligné que la main de Qatar se trouve également derrière le terrorisme au Sahel et tout le monde le sait même les grandes puissances, selon le Président qui a indiqué qu’il y a des tchadiens qui séjournent à Qatar au nom de l’Islam. Il a promis que le Tchad fera face « comme un seul homme » à toute tentative de déstabilisation.