Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Que se sont dit Idriss Déby et l'ancien Premier ministre égyptien à Conakry ?


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Mars 2017 modifié le 7 Mars 2017 - 00:08

A Conakry, l’ancien Premier Ministre égyptien est venu témoigner la solidarité de son pays et bien évidemment brosser le mandat du Président AL SISSI à la tête du Comité des Chefs d’Etat et de gouvernement Africains sur le changement climatique.


TETE A TETE IDRISS DEBY ITNO,ALPHA CONDE ETL'ANCIEN PREMIER MINISTRE EGYPTIEN MOHAMED IBRAHIM MAHALAB ©
TETE A TETE IDRISS DEBY ITNO,ALPHA CONDE ETL'ANCIEN PREMIER MINISTRE EGYPTIEN MOHAMED IBRAHIM MAHALAB ©
CONAKRY, dgcom/pr - En fin de séjour à Conakry où il a pris part à la 2ème réunion du Conseil d’administration de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables, le Président tchadien et son homologue Alpha Condé, Président en exercice de l’Union Africaine ont eu un tête à tête au Palais des Nations.

Les deux hommes qui ne cessent de se concerter sur les sujets de coopération bilatérale qui lient NDjaména et Conakry ont mis à profit cette rencontre pour booster l’élan de solidarité qui les anime et les unit sur les projets d’avenir en faveur des populations africaines.

Il n’est pas à exclure le renforcement de l’engagement des Etats africains à anéantir les activités terroristes dans la bande sahélienne, freinant les grands chantiers de développement. Bref, Pr Alpha Condé peut compter sur les conseils du Président sortant de l’Union Africaine pour la réussite de son mandat à la tête de cette organisation continentale.

L'Egypte réaffirme sa solidarité 

Dans la foulée l’ancien Premier Ministre égyptien Mohamed Ibrahim MAHALAB, représentant le Président Abdel FATA Alsissi à la 2ème session du Conseil d’administration de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables et à la session spéciale du Comité des Chefs d’Etat et de gouvernement Africains sur le changement climatique, a rejoint les deux chefs d’Etat. 

A Conakry, l’ancien Premier Ministre égyptien est venu témoigner la solidarité de son pays et bien évidemment brosser le mandat du Président AL SISSI à la tête du Comité des Chefs d’Etat et de gouvernement Africains sur le changement climatique.

Pour rappel, l’Egypte a assuré  la coordination du CAHOSCC pour une durée de deux ans avant de passer le témoin au Président Ali Bongo Ondimba. Cette institution a pour objectif majeur d’assurer la liaison entre les instances politiques et techniques de l’Union Africaine sur le Climat. Elle aide à cibler les questions essentielles pour l’Afrique et à rehausser la visibilité de l’Afrique dans les négociations lors des Conférences des parties sur le climat.