Connectez-vous S'inscrire

Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Que veut le Site Tchadanthropus?


(Alwihda Info) Rédigé par Moussa Guetane - 26 Janvier 2013 modifié le 26 Janvier 2013 - 23:42

Le Tchadanthropus, rêve-t-il de voir nos enfants se dépraver dans les groupes d’animation comme au beau vieux triste moment de la dictature Habreiste? Veut-on nous dire que lutter pour sortir nos enfants de la rue est un acte déméritoire?


Que veut le Site Tchadanthropus?


Le site Tchadanthropus, administré par un Habreiste fort et dur, vient prouver une fois de plus qu’il ne cessera jamais de jeter de la poudre aux yeux des Tchadiens avec ses critiques insensés pour amuser la galerie et faire un clin d’œil à son messie : Hissein Habré. Après avoir épuisé tous ses arguments creux dans le soutien insensé au dictateur Hissein Habré, ce site spécialisé dans la désinformation, tend sa perche fourchue pour salir le consciencieux Ministre Ahmat Mahamat Bachar, en charge de la sécurité publique et de l’immigration. Faire la négation du concret n’arrange en rien Tchadanthropus, car les Tchadiens ne sont pas dupes pour discerner la vérité du mensonge. Sans nul doute, l’auteur de l’article aurait préféré voir nos enfants vadrouillés dans nos rues, en s’adonnant aux vols, à la prostitution et utilisés comme guide pour les mendiants. Mieux, Tchadanthropus aurait aimé voir nos jeunes se déhanchés dans les groupes d’animation politique comme au bon vieux temps de la dictature obscure de HH.

Pour être un pays model et s’inscrire dans le concert des nations, notre pays se doit de faire une politique ouverte pour la lutte contre les enfants de la rue en érigeant des programmes de réinsertion sociale. Il est du devoir du gouvernement de lutter contre le phénomène grandissant de la mendicité qui est devenue pour certaine personne, une véritable profession, allant jusqu’à recruter plusieurs enfants dans leur démarche. Il faut noter que de centaines de mendiants viennent des pays voisins pour quêter au Tchad. Personne ne pourra nier la présence exponentielle des mendiants venus du Nigeria et des familles Touareg qui prennent d’assaut nos rues, empêchant les citoyens de vaguer à leurs activités.

Si des grandes métropoles du monde luttent contre le phénomène de la mendicité et des enfants de la rue, il en va d’un bénéfice certain pour notre pays de juguler ce phénomène en ramenant les enfants de la rue dans des centres de formation et de réinsertion sociale. Beaucoup d’enfants de la rue sont la cible de nombreux prédateurs, les ramener dans le droit chemin sera un acte louable. Quelle personne digne de nom accepterait de voir des enfants écumant nos rues, se détruisant en snifant de la colle ou en fumant la marijuana. Ces enfants au lieu d’être sur les bancs des écoles, prennent d’assaut les rues, les marchés et les décharges publiques. Volant à la tire ou sous la menace d’un poignard ou tesson de bouteille. Ces enfants égarés qui, au lieu de chercher à s’instruire, apprennent la dure loi de la rue en allant parfois commettre l’irréparable.

Le Tchad accueillera dans quelques années des grandes rencontres internationales, notamment la conférence de l’Union Africaine, une grande première pour notre pays qui doit redorer son image et ramener tous les enfants de la rue dans la bonne voie. Il faut être cynique et de mauvaise foi pour critiquer les mesures visant à lutter contre les phénomènes des enfants de la rue et de la mendicité. Pour conclure, nous demandons à Monsieur Assileck de nous proposer sa solution magique pour laisser nos enfants se détruire dans nos rues.

Le Tchadanthropus, rêve-t-il de voir nos enfants se dépraver dans les groupes d’animation comme au beau vieux triste moment de la dictature Habreiste? Veut-on nous dire que lutter pour sortir nos enfants de la rue est un acte déméritoire? En tout cas, Assileck n’a aucune leçon de probité à nous apprendre quant il en va de l’avenir des enfants qui se détruisent dans nos rues. Faudrait-il apprendre que la situation devienne incontrôlable pour agir en amont?

Nous disons au Ministre Bachir : un seul mot continuez!


Moussa Guetane








1.Posté par ali issa le 30/11/2014 13:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Penser a notre beau pays

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 20 Décembre 2014 - 11:09 Tchad : Arrestation d'un faussaire de faux billets

ACTUALITES | INTERNATIONAL | TCHAD | POLITIQUE | EXCLUSIF