Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Qui est Jean-Charles Marchiani ?


Alwihda Info | Par http://jeancharlesmarchiani.com - 5 Janvier 2016 modifié le 5 Janvier 2016 - 16:04

Jean-Charles Marchiani est sans doute l’une des plus incontournables figures de la cinquième République. Cet homme politique Français, anciennement haut-fonctionnaire est présent dans la majorité des affaires jugées sensibles et délicates que l’Hexagone a eu à démêler aux alentours des années 80 et 90. Bien qu’il ait pris sa retraite en 2008, Jean-Charles Marchiani restera dans les annales de la France en tant que serviteur dévoué de son État au courant de la moitié du 21e siècle.


Les premiers pas de Jean-Charles Marchiani

Jean-Charles Marchiani a vu le jour en Corse en 1943, plus précisément à Bastia. Il a grandi dans un petit village près de celui-ci : Mazzola et au sein d’une famille paysanne modeste. Après avoir terminé ses études secondaires au petit séminaire d’Ajaccio, Marchiani poursuit son chemin sur le continent en suivant des cours au sein de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence vers la fin des années 50. À cette époque, la France était engagée dans la guerre d’Algérie et les Français étaient divisés par ce fait. Jean Charles Marchiani était lui, du côté de ceux qui pensaient que l’Algérie devait rester française. De ce fait, il décidait de s’engager auprès de « Jeune Nation » qui est un mouvement nationaliste de l’extrême droite, pour pouvoir défendre ses idées et ses idéaux. Lorsque la France se retire de l’Algérie d’une manière définitive en 1962, Jean-Charles Marchiani, tout juste 19 ans, décide de rejoindre les services secrets français. Et pendant une dizaine d’années, il sera un officier du SDECE, l’ancien nom de DGSE, dans l’ombre de l’équipe administration du Général de Gaulle. Des années 70 à 2000 : business, affaires et politique Au courant des années 70, Jean-Charles Marchiani débute une remarquable carrière auprès de quelques grandes marques de l’industrie française. Il était toujours responsable et était placé à d’importants postes. Ses expériences en tant que directeur des affaires juridiques auprès d’Air France, en tant que directeur de Servair, ensuite secrétaire général du groupe hôtelier méridien, ont fait de lui un grand médiateur et un manager aguerri. Lorsque les socialistes se sont emparés du pouvoir en 1981, on va souvent retrouver Jean-Charles Marchiani au premier rang dans de nombreuses périodes de cohabitation. Au cours de la première qui se déroulait en 1986, Marchiani se retrouve dans le cercle des coopérateurs du Ministre de l’Intérieur à l’époque Charles Pasqua. Et lorsque Carton, Kauffmann et Carton, les trois grands journalistes de l’époque ont été pris en otage par le mouvement terroriste libanais Hezbollah, Jean-Charles Marchiani sera le médiateur entre l’État français et le régime islamiste. Il refera le même scénario 7 ans plus tard en Bosnie. En 1995, il est placé au poste de préfet du Var par le président Chirac. Sa principale mission était d’assainir le territoire des mouvements mafieux. En 1999, Jean-Charles Marchiani a été élu député européen en rapportant plus de 13% du vote. Sa liste dépasse largement celle de Nicolas Sarkozy. Pour lui, il s’agit d’un des plus importants postes de sa carrière. Marchiani l’a occupé jusqu’en 2004. Ensuite en attendant sa retraite en 2008, il était nommé préfet hors cadre.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace