Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA : Aux Centrafricains à propos de la réconciliation : ‘’Il faut changer de mentalité’’


- 13 Février 2014 modifié le 13 Février 2014 - 09:19


Par Simon Koitoua

Simon Koitoua.
Simon Koitoua.
Impliquons tous les Centrafricains dans le processus de réconciliation nationale et invitons les Centrafricains au changement de mentalité pour une paix durable et la justice pour tous. La guerre contre l’impunité devant permettre au pardon d’avoir une place dans nos cœurs. Nous sommes venus réaffirmer notre engagement et notre volonté d’apporter une pierre à l’édifice de la paix en Centrafrique. Nous pouvons profiter de cette tribune pour sensibiliser la jeunesse à cultiver la paix gage de développement de la Centrafrique. Le football est quelque chose de social qui rapproche. Se servir du foot peut être intéressant, mais nous pensons qu’au-delà, il y a la volonté du peuple de changer de mentalité en s’aimant, en se tolérant pour mieux vivre ensemble. C’est une première approche. On va tous dans le même sens. Pour que les choses se passent bien, il faut l’adhésion de tout un peuple. Notre travail concerne la diaspora. Cela n’empêche qu’étant sur place, nous puissions essayer de sensibiliser toute la jeunesse qui est l’avenir de la Centrafrique. Il faut sensibiliser tout le monde manifesté son intention de s’impliquer dans le processus de réconciliation nationale.
 
Education à la Paix, c’est la synthèse des 4 grands thèmes:
 
- Education aux droits de l’homme
- Education au développement
- Education à l’environnement
- Respect de la vie sous toutes ses formes
 
C’est transformer les mentalités de guerre, inculquées en chacun de nous, en mentalités de paix. C’est reconnaître que les conflits existent et qu’ils peuvent être résolus autrement que par la violence et la guerre. C’est donc, toute une attitude qui s’apprend dans les familles, à l’école, dans les associations, la rue. C’est accepter l’Autre, avec ses différences, culturelles ou religieuses, en rejetant toute forme d’exclusion, que ce soit vers l’Etranger, le Pauvre, le Jeune...
 
C’est amener nos gouvernants, Ceux du monde entier, A plus de raison, A construire un monde dont les fondations ne seront pas les violences, Mais à construire un monde où la VIE pourra s’épanouir pleinement.
 
Simon- koitoua


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements