Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA: Déclaration des Forces Républicaines Nouvelles (FRN)


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 12 Août 2008 modifié le 12 Août 2008 - 23:05

L’échec du processus initié par l’ancien ministre DEMAFOUTH en faisant des pieds et des mains pour son impunité lui incombe entièrement. Il prétend connaître suffisamment le Président BOZIZE. Ce dernier n’a pas varié d’un seul pouce par rapport à sa cécité politique qui l’empêche de lire l’histoire et les évènements et mieux, il n’a jamais été partisan d’un dialogue quelconque et n’ a cessé de faire valoir sa mauvaise foi politique.


RCA: Déclaration des Forces Républicaines Nouvelles (FRN)
FORCES REPUBLICAINES NOUVELLES

F R N

LIBERTE PAIX FRATERNITE


DECLARATION RELATIVE A L’ECHEC DU
PROCESSUS DU DIALOGUE ET DE LA PAIX


L’analyse pertinente et constante des F.R.N sous la coordination de l’ancien Ambassadeur GAZAM BETTY Christophe,qui a assuré pendant plus de deux ans,la direction politique de ce fleuron de la résistance nationale qu’est l’APRD , a été d’éviter toute compromission et autre ralliement préjudiciable à l’obtention du dialogue politique global et inclusif avec un contenu précis : la gouvernance et le renforcement des capacités institutionnelles de l’Etat.
Les déclarations en tout genre et les revirements concernant les différents accords de Libreville par son principal signataire, monsieur Jean Jacques DEMAFOUTH dans son communiqué publié par l’AFP, sonne le glas d’une démarche politique hasardeuse, fondée sur des intérêts personnels à savoir l’impunité accompagnée de quelques avantages financiers (véritable fonds de commerce d’un groupuscule de politiciens centrafricains) et la gloriole d’être médiatisé.

L’échec du processus initié par l’ancien ministre DEMAFOUTH en faisant des pieds et des mains pour son impunité lui incombe entièrement. Il prétend connaître suffisamment le Président BOZIZE. Ce dernier n’a pas varié d’un seul pouce par rapport à sa cécité politique qui l’empêche de lire l’histoire et les évènements et mieux, il n’a jamais été partisan d’un dialogue quelconque et n’ a cessé de faire valoir sa mauvaise foi politique. L’ accompagner dans cette voie sans issue pour le pays et la nation, par la prolifération d’accords dits de ceci ou de cela relève soit de la naïveté politique,soit d’une action politique pensée et délibérée : le fonds de commerce. Beaucoup d’hommes politiques ont donc ainsi aidé le Président BOZIZE à vider le dialogue de sa substance et à affaiblir consciemment les bases objectives d’appui aux revendications politiques à savoir la capacité d’actions diverses sur le terrain de la lutte armée.
D’intenses pressions de la part des combattants APRD sur des questions qui n’ont pas eu leur adhésion telles que : le désarmement décidé par DEMAFOUTH et imposé par BOZIZE sans les réformes structurelles nécessaire à la renaissance de l’identité nationale centrafricaine, de sa culture et de son économie, la question d’une amnistie générale qui devient pour BOZIZE sélective donc inacceptable et la promesse démagogique et contradictoire de Monsieur DEMAFOUTH de leur trouver des moyens opérationnels qui subitement devient une affaire de transformation de la lutte armée en parti politique.Ces incohérences majeures ont conduit Monsieur DEMAFOUTH à annoncer son propre échec qui pose le problème de la crédibilité des hommes politiques Centrafricains et leur capacité à résister devant l’adversité et la qualité de leur engagement et leur conviction pour une cause.Un communiqué APRD du 05 Août 2008 signé de Monsieur DEMAFOUTH qui a usé d’un pseudonyme en ajoute à l’ imposture de celui qui a abusé de l’hospitalité des Plus Hautes Autorités Gabonaises…. Qu’il assume son échec.

A ce jour, les F.R.N. pensent qu’il faut remettre à plat autour d’une table de négociation et non de signature sans discussion comme c’est le cas des divers accords de BOZIZE, les questions essentielles qui ont pour nom :
- démocratie
- bonne gouvernance
- alternance démocratique
- lutte contre l’ethnicisme
C’est la seule et unique voie pour instaurer une solution politique à la crise.

Au Président BOZIZE, nous disons, à quoi sert son pouvoir politique lorsque son peuple vit dans la tourmente permanente ?

Le Président BOZIZE joue avec le temps, avec la complicité active du BONICA qui se comporte en bureau de conseil et d’assistance auprès de la présidence centrafricaine,d’où le récurrent problème de son objectivité et de ses prises de position . Le BONUCA doit prendre la mesure des échecs successifs depuis plus de dix ans,et aller en profondeur de l’analyse de la crise centrafricaine qui est connectée avec celle du DARFOUR.Le Secrétaire Général des Nations Unies vient de nommer son Représentant Spécial et pour l’ONU,et pour l’UA :un africain de renom et de probité intellectuelle et politique au dessus de tout soupçon :DJIBRIL BASSOLE ;ce dernier est techniquement et politiquement aguerri par son expérience et ses résultats palpables.Les FRN demandent devant l’impasse actuelle,voulue et entretenue par le clan BOZIZE ,que Le représentant Spéciale prenne la direction totale du processus sans complaisance et sans délai,la reconnection des contacts pour une large discussion politique concertée sans condition aucune,avant que la saison des pluie ne finnisse...Cependant,devant l’obstination,le mépris et l’absolutisme présidentiel, il faut par des actions concrètes préparer la réconciliation ou la paix et le dialogue sans le Président BOZIZE qui reste rétif à toute discussion, donc hostile à un quelconque dialogue.L’option politico-militaire reste la seule voie face à l’immobilisme du régime en place.




Fait à Paris, le 11 Août 2008


P.O COORDINATION NATIONALE




Le Capitaine KOKATE Joachim

Officier de liaison /Etat major FRN


Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements