Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : Denonciation du discours de la Présidente Samba Panza


Alwihda Info | Par Collectif des musulmans du Km5 - 2 Juin 2014 modifié le 2 Juin 2014 - 14:20


RCA : Denonciation du discours de la Présidente Samba Panza
DENONCIATION DU DISCOURS DE MADAME LA PRESIDENTE CATHERINE SAMBA – PANZA

Insulte à la Communauté Musulmane de Centrafrique ;

Insulte à la mémoire de tous les musulmans tués par les cannibales Anti-balaka ;

Manque de respects et considérations aux musulmans ;

Que Madame SAMBA-PANZA nous dise avec tout le respect qu’on lui doit en tant que présidente de la République, c’est elle qui dirige le pays ou ce sont les voyous – cannibales des Anti-balaka !

Qu’elle nous dise si c’est elle qui décide de comment et de quand désarmer les quartiers de Bangui ou ce sont les bandits des Anti-balaka et de cette bande de perturbateurs de voyous qui sont descendus dans la rue pour perturber et annihiler les efforts de paix qui commence à se faire sentir !

Que Madame SAMBA-PANZA nous dise si les musulmans de ce pays ne sont pas les citoyens centrafricains à part entière et à même titre que tous les autres centrafricains !

Que Madame SAMBA-PANZA nous dise si les musulmans sont des êtres humains comme elle et les autres centrafricains ou non !

Pour quoi cette mauvaise discrimination intentionnelle, ostentatoire et cruelle envers les sujets musulmans ?
Madame SAMBA-PANZA, Présidente de la République démocratique et non théocratique, combien des musulmans ont été tués, combien des mosquées sont détruites, combiens d'imam tués, au mois d'avril passé, 110 musulmans ont été abattus froidement dans l’enceinte de la mosquée de yaloke à 225 Km de Bangui.

Personne n’en a parlé, personne n’a condamné encore moins les condoléances officielles de Madame la présidente assorties de trois (3) jours de deuil national. Dans ce moi de mai 2014, il a été comptabilisé jusqu’à dix huit (18) musulmans tués et dépiécés dont trois (3) jeunes ce dimanche 25 mai 2014 qui étaient partis pour un match de réconciliation avec les chrétiens vers cinquième arrondissement. C’était des tueries horribles puisque leurs corps sont mutilés, dépiécés et surtout éventrés ! Madame la présidente qui était informé de telle barbarie n’a daigné dire mot (c’est par complicité ou par peur des Anti-balaka ou par mépris des musulmans point d’interrogation ? ).

Nous pensons que nous les musulmans, nous n’existons pas pour Madame la présidente ou tout simplement nous ne sommes pas vus des mêmes yeux qu’elle regarde les autres. Dans ce même décompte, une jeune femme d’environs 32 ans a été tuée avec la tête amputée, ce jeudi 29 mai 2014 à Fatima et comme pour narguer les musulmans, c’est cet Anti-balaka du nom de Henri Grothe qui était le premier à publier la triste nouvelle, avec l’image de cet horrible et macabre assassinat à l’appui, sur sa page Face Book intitulée ‘‘Centrafrique-Info-Pays ’’ avant même que les agents de la croix rouge viennent prendre le corps, où il se permet de dire en ces termes « Que dire de cette adolescente, au fleur de sa vie, dont justement la vie vient de lui être arrachée aussi violemment » ! Où a –t – il eu l’image d’un corps de victime musulmane fraîchement décapitée ? Ce même jeudi 29 mai, la seule et unique mosquée de Lakouanga est attaquée et réduite à néant. Madame SAMBA-PANZA n’a aucunement souligné ces faits dans son discours. Quel mépris officiel des musulmans !

Si c’est une question de représailles, pour quoi les quelques églises isolées dans la seule enclave des musulmans n’ont pas été touchées ? Pour quoi les chrétiens vivant au Km5 n’ont pas été inquiétés ? Au moins, il y a de quoi à faire réfléchir un peu Madame la présidente sur l’intention dévoilée de ces voyous des Anti-balaka qui étaient descendus dans la rue pour accomplir leur sale besogne !

Malheureusement, au lieu de les blâmer et les mettre en garde, Madame la présidente se donne le plaisir au vu de leurs actes et au mépris total des victimes musulmanes en les félicitant dans son discours en langue sangô (langue nationale), d’être descendus dans la rue pour manifester afin d’exprimer leur mécontentement. Quelle drôle et étonnante présidente de la République !

On aimerait aussi savoir, Madame la présidente de la République, ce sont les hommes de la rue qui décide du désarmement du Km5 ou bien c’est vous. Situez- nous s’il vous plait afin de savoir clairement à qui on a affaire.
En tout cas, en attendant d’y voir claire, nous disons non au désarmement forcée de notre seule et dernière enclave de Km5.

Nous constatons aussi que le contenue de votre discours en langue française est totalement différent de celui en langue nationale sangô où vous ignorez totalement les citoyens musulmans centrafricains et où vous vous alignez complètement derrière les hommes de la rue au mépris total de cette communauté musulmane totalement meurtrie qui lutte pour leur survie.

Bref, il y a beaucoup à dire dans nos critiques, mais c’est aperçu vous donnera largement l’idée de notre drôle et méprisable présidente de la République.

Fait à Bangui le 31 mai 2014
Collectif des musulmans du Km5


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements