Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA: L'AFDT ne peut que choisir.


Alwihda Info | Par CPR - 28 Janvier 2016 modifié le 28 Janvier 2016 - 11:05

Centrafrique, la vérité maintenant !


1,6

En effet la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT) a pris une décision hautement politique comme l'affirme l'AFDT. Elle l'a prise en raison de carence politique. L'AFDT doit donc se mettre en rang. Et Martin Ziguélé candidat du MLPC qui avait succédé à Anicet Georges Dologuélé à la primature sous le régime Patassé, exécutant tous les deux le programme du démocratiquement élu Ange Félix Patassé: Que se passe-t-il entre les deux? Le CPR a constaté que tous les deux ont parlé de leurs réalisations, de leurs propres prouesses comme si au-dessus le Président Patassé n'existait pas, compromettant ainsi une partie du pays et cette petite main qui par sa simple signature a posé son ADN! Bilal l'ADN de André et Dologuélé l'ADN de Patassé, embrassez-vous pour le bonheur des centrafricains! Une candidature de précaution n'a jamais portée dans ce pays.
"Mieux vaut une élection mal faite que le règlement de tous ces problèmes" clamaient tous les candidats. Pourtant, en temps et en heure le CPR et beaucoup de membres de la société civile centrafricaine avaient pointés ces problèmes visibles pour le bien-être centrafricain. Comment et pourquoi les hommes politiques, les candidats, les preneurs en otages de la République Centrafricaine ne l'ont pas vu? Ils n'aiment pas simplement le pays et ses hommes, ses femmes, ses animaux: le profit sur le dos du malheur qu'ils ont eux-mêmes causé. Si ce pays est dans cet état, n'est-ce pas que c'est un échec politique. Il est urgent de combiner du Renouveau avec La Nouvelle Espérance.
Les conséquences de cette élection ratée ne doivent en aucun cas être incriminées à la justice centrafricaine, car les représentants de tous les candidats sont parties prenantes au sein de l'ANE. La justice à travers ce délibéré a constaté un vide politique tant au niveau organisationnel qu'au niveau politique.
Le CPR appelle donc l'AFDT à se rallier au candidat de l'URCA qui a un projet politique. Il faudra que Faustin Archange Touadera explique d'abord comment et pourquoi en tant que premier ministre, les Selekas sont venus le chasser du pouvoir. Le grand bénéficiaire de cette ouverture sera nul doute Bilal Kolingba, car Faustin Archange Touadera a déjà le Quota de ses ministres et dignitaires composés de moins que rien, des gens qui ne visent que leur intérêt égoïste. Démarchés par Jean-Jacques Demafouth et vu leur précipitation à se rallier avant la validation des résultats définitifs, chaque centrafricain doit se rendre à l'évidence: la nature a déjà indiqué l'Axe du Mal. En ce moment où le même "Marketing Machiavélique Demafouth" se poursuit, ce ne sera surtout pas les membres de l'AFDT qui vont démentir le CPR. Le dossier est déjà lourd. Faustin Archange Touadera désigné par Demafouth et peut-être les dignitaires de la Transition comme le maillon faible pour leur funeste et cynisme projet, le CPR dit et le redit, ne tuez pas Archange Touadera. Les paroles et les visions du CPR n'ont jamais été démenties, au contraire elles ont été toujours démontrées par des faits, à postériori.
L'AFDT ne peut que choisir, ou de faire le choix de ne pas choisir. C'est déjà un choix. Même si la machine est déjà huilée au Mafouta, Allons seulement et massivement dimancher.

Dr Félix YANDIA, président du CPR, le 28/01/2016

http://afriquenewsinfo.net/2016/01/27/declaration-de-lafdt/


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements