Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : L'armée tchadienne au Nord, une force aux mains d’une faction sécessionniste (Marie-Reine Hassen)


- 26 Décembre 2013 modifié le 26 Décembre 2013 - 16:13

Nous mettons en garde solennellement l’O.N.U sur les risques importants qu’il y aurait à redéployer les troupes tchadiennes agissantes sous l’égide de la MISCA, au Nord de la Centrafrique. En effet, elle pourrait demain constituer une force militaire aux mains d’une faction sécessionniste qui, depuis quelques jours, agite la menace d’une partition de la Centrafrique.


Marie-Reine Hassen. Crédit photo : Sources
Marie-Reine Hassen. Crédit photo : Sources
LE MOUVEMENT POUR LE RASSEMBLEMENT ET LE CHANGEMENT (MRC-Centrafrique)
COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Non à la partition de notre pays.

Le MRC-Centrafrique et sa Présidente Marie-Reine Hassen, réaffirment leur soutien à l’intervention des troupes internationales et notamment françaises, intervenue dans le cadre de la résolution 2127 adoptée par le Conseil de sécurité de l’O.N.U.

Le poison de la division a été importé de l’étranger et instillé dans la population de la République Centrafricaine afin qu’elle s’auto détruise. Le peuple Centrafricain dans son ensemble, Chrétien, Musulman, athée, animiste et autre, ne doit pas être l’otage de cette instrumentalisation. Nous demandons à tous des Centrafricains de ne pas céder à la propagande propagée par la faction aujourd’hui illégitimement au pouvoir et de faciliter la tâche aux contingents étrangers venus rétablir la sécurité au profit de l’ENSEMBLE des Centrafricains.

Nous mettons en garde solennellement l’O.N.U sur les risques importants qu’il y aurait à redéployer les troupes tchadiennes agissantes sous l’égide de la MISCA, au Nord de la Centrafrique. En effet, elle pourrait demain constituer une force militaire aux mains d’une faction sécessionniste qui, depuis quelques jours, agite la menace d’une partition de la Centrafrique.

Nous mettons également en garde la France à qui on cherche à faire porter le chapeau pour justifier le cataclysme programmé.

Dans ce douloureux contexte, le MRC-Centrafrique et sa Présidente Marie-Reine Hassen, redisent leur indéfectible attachement à une Centrafrique unie, dans ses frontières intangibles et regroupant l’ensemble du Peuple Centrafricain, sans distinction ethnique ou religieuse.

Marie-Reine Hassen
Le 26 décembre 2013


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements