Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : L'armée tchadienne sollicitée après les incidents de Markounda


- 2 Mai 2014 modifié le 2 Mai 2014 - 19:20

Des négociations ont été entamées avec les militaires tchadiens pour ramasser les corps qui traînent encore par terre à la merci des animaux.


Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en RCA

RCA : L'armée tchadienne sollicitée après les incidents de Markounda
Bangui, 02 mai (RJDH) – Treize personne dont 5 enfants ont été tuées dans la ville de Markounda (Nord), à la suite d’une attaque d’une bande armée qui serait venue du Tchad. Le forfait a été commis jeudi 1er mai, par un groupe associé à des peulhs. Les assaillants  ont également incendié des maisons et la population a fui pour se refugier de l’autres côté de la frontière au Tchad.
 
Un des volontaires de la Croix Rouge centrafricaine joint par le RJDH à Markounda, a fait savoir que les habitants de la ville ont dénombré ce matin treize morts, lorsqu’ils sont revenus dans la ville après le retrait des assaillants. Il a ajouté que des négociations ont été entamées avec les militaires tchadiens pour ramasser les corps qui traînent encore par terre à la merci des animaux.
 
Selon Eugénie, une habitante de Markounda qui a  trouvé refuge dans la ville tchadienne de Koumba, les assaillants composés des hommes habillés en tenue militaire  et des peulhs enturbannés, sont entrés dans la ville hier dans l’après-midi et ils ont  ouvert  le feu sur la population. N’ayant pas  un autre endroit où se mettre à l’abri, elle s’est dirigée à la frontière pour trouver refuge à Koumba.
 
Pélagie, mère de 4 enfants, ne sait pas où se trouve son fils aîné à la suite de ces événements.  Elle s’inquiète pour son enfant et souhaite repartir dans la ville de Markounda pour essayer de le retrouver. Les pourparlers entre les autorités locales de la ville de Markounda, les volontaires du sous-comité de la Croix Rouge Centrafricaine et les autorités militaires tchadiennes ont commencé ce vendredi matin afin de prendre des dispositions  pour lever les dépouilles créer les conditions de retour des déplacés dans la ville de Markounda.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements