Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA : L'ex-ministre Crepin dément être le Président du nouvel Etat de la Séléka


- 13 Mars 2014 modifié le 13 Mars 2014 - 14:34


DECLARATION DE MAITRE CREPIN MBOLI-GOUMBA, PRESIDENT DU PATRIE, ANCIEN MINISTRE D’ETAT.

RCA : L'ex-ministre Crepin dément être le Président du nouvel Etat de la Séléka
Des rumeurs malveillantes, distillées par certains membres bien connus de l’ancienne opposition démocratique visant à faire accroire que je serais le Président désigné d’une République imaginaire, je tiens à faire de manière ferme la mise au point suivante :
 
Je n’ai jamais été membre d’une quelconque organisation terroriste dont le but serait la partition du pays. Subséquemment, je ne saurais être désigné Président de je ne sais quelle République. Cette position a déjà été clairement exprimée par une déclaration de mon parti, invitant les autorités de la transition à prendre toutes les dispositions afin de préserver l’intégrité du territoire.
 
Issu d’une région où l’Etat a existé depuis des siècles, à travers des royaumes, s’étendant même au-delà de nos frontières actuelles, je n’aurais eu nul besoin d’enfourcher le cheval criminel de la partition présenté par d’autres. En dépit de la marginalisation de cette partie de notre pays, avec pas moins de 10 Ministres depuis l’indépendance, nous avons toujours été des Républicains. Il est irresponsable, dans les circonstances actuelles, où le vivre-ensemble est soumis à un test difficile, de créer d’autres problèmes. Notre pays n’y survivrait pas. A moins qu’un plan existe déjà, et que seul manque le prétexte, pour décimer d’autres populations.
 
A l’évidence, la morale a déserté les lieux, ce qui explique le mélange des genres, mêlant vie publique et vie privée. Je n’ai pas de deuxième femme, qui serait enceinte, qui serait au Bénin, n’en déplaise à certains. Depuis la démission du Chef d’Etat de la Transition, je l’ai rencontré une fois, lors de mon passage au Bénin pendant quatre jours. Ayant dirigé ensemble les affaires de l’Etat pendant près d’une année, il me paraissait de bon aloi de le remercier et de remercier le Premier Ministre Nicolas Tiangaye de m’avoir fait confiance, avant de partir pour les Etats-Unis rendre visite à ma famille et réfléchir à l’avenir. Telle est mon éducation. Toutes les spéculations sur la question se justifient simplement par la volonté de nuire.
 
Je n’ai jamais été l’Avocat de Grynberg et ne pouvais avoir présenté ce dernier à Michel Djotodia, pour financer la rébellion puisque j’ai fait la connaissance de Michel Djotodia à Libreville, lors des négociations de l’accord éponyme. C’est-à-dire après la victoire militaire de la Séléka, qui était déjà aux portes de Bangui. Je le dis avec la tranquille assurance d’un homme qui ne se reproche rien. J’ai en revanche les documents signés par des politiques Centrafricains, non des moindres, avec la Seleka, pour prendre le pouvoir. Au bas ne figure pas mon nom. Ces documents vont certainement intéresser la CPI.
 
J’ai passé presque une année au Ministère des travaux publics, et le bilan de ma gestion n’intéresse personne. J’ai presque envie de dire c’est Centrafricain. Pourtant, c’est là l’essentiel. Je suis impatient de pouvoir en discuter dans n’importe quel cadre.
    
Washington, DC, 13 mars 2014
Maître Crépin MBOLI-GOUMBA


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements