Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : La Présidente ordonne aux soldats français de désarmer tout le monde


Alwihda Info | Par - 4 Février 2014 modifié le 4 Février 2014 - 08:52

Les soldats français de l'opération Sangaris ont commencés depuis hier à opérer des fouilles et désarmer toutes personnes portant d'armes à feu ou armes blanches, suite à des pressions de la Présidente de la Transition, Cathérine Samba Panza et du Syndicat des Travailleurs afin d'accélérer la reprise du travail.


Un soldat français fouille un ex-Séléka à Bangui, lors des débuts de l'opération Sangaris. © XAVIER YVON/EUROPE1
Un soldat français fouille un ex-Séléka à Bangui, lors des débuts de l'opération Sangaris. © XAVIER YVON/EUROPE1
CENTRAFRIQUE - Les soldats français de l'opération Sangaris ont commencés depuis hier à opérer des fouilles et désarmer toutes personnes portant d'armes à feu ou armes blanches, suite à des pressions de la Présidente de la Transition, Cathérine Samba Panza et du Syndicat des Travailleurs afin d'accélérer la reprise du travail.

Véritable soutien des milices "Anti-balaka", l'armée française a bouclé hier le quartier Miskine pour filtrer toutes les sorties au niveau de Marabéna.

Samedi dernier, la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale) a appelée l'opération française Sangaris à plus "d'impartialité" dans les désarmements. 

Par ailleurs, un Général français à la retraite -et sous couvert de l'anonymat- a affirmé à LNC que "on a envoyé nos gars là-bas pour taper du musulman".

Djamil Ahmat
Rédaction Alwihda Info En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements